Modifié

De l'ADN prélevé sur les militants qui ont bloqué deux grandes banques

Des activistes pro-climat devant le siège d'UBS à Bâle, 08.07.2019. [Georgios Kefalas - Keystone]
De l'ADN prélevé sur les militants qui ont bloqué deux grandes banques / La Matinale / 1 min. / le 22 juillet 2019
Des échantillons d'ADN ont été prélevés sur presque toutes les personnes arrêtées à Zurich et à Bâle pour avoir bloqué des grandes banques, annonce dimanche le SonntagsBlick. Un spécialiste estime que ces mesures vont trop loin.

Des manifestants en faveur de la protection du climat avaient bloqué le 8 juillet dernier les entrées des sièges de Credit Suisse à Zurich et d'UBS à Bâle avec des sit-in.

Et selon l'enquête du SonntagsBlick, des échantillons ADN ont été prélevés sur presque toutes les 83 personnes arrêtées, y compris les mineurs. Dans plusieurs cas, les parquets de Zurich et de Bâle ont ordonné que les échantillons soient analysés en laboratoire, ce qui permet ensuite de créer des profils génétiques des manifestants.

Mesures disproportionnées

Pour Reto Müller, chargé de cours en droit de la sécurité et de la police à l'Université de Bâle, ces mesures vont trop loin. Elles interfèrent avec le droit fondamental à la protection des données et ne sont pas proportionnelles aux faits reprochés aux activistes.

Les autorités des deux cantons ont confirmé avoir prélevé ces échantillons d'ADN, sans en donner les raisons. Plusieurs des militants concernés comptent déposer plainte.

>> Ecouter l'interview de David Raedler, avocat et vice-président des Verts vaudois, dans Forum:

David Raedler, avocat et vice-président des Verts vaudois. [RTS]RTS
De l'ADN prélevé sur les militants qui ont bloqué deux grandes banques: interview de David Raedler / Forum / 5 min. / le 21 juillet 2019

oang avec ats

Publié Modifié