Modifié le 12 avril 2019 à 18:37

Les retards dans le dépouillement des urnes font polémique au Tessin

Les Tessinois choisissent la future composition de leur gouvernement et de leur Parlement.
Le dépouillement des urnes pour les votations cantonales tessinoises suscite la polémique Le 12h30 / 1 min. / le 10 avril 2019
Au Tessin, le dépouillement des urnes dimanche et lundi pour les votations cantonales a pris un retard qui suscite la polémique dans le canton. La Chancellerie à Bellinzone et les communes se renvoient la responsabilité de ces lenteurs.

Il y a d’abord eu les retards de dimanche, pour les bulletins des candidats au Conseil d’Etat. Un dépouillement qui s’est éternisé jusqu’aux environs de 21h pour connaître les résultats définitifs du nouveau gouvernement tessinois.

Un coupe-lettre automatique était notamment en cause. Lundi, un nouveau problème technique est survenu pour le comptage du Parlement qui avait débuté à 9h à Bellinzone. A midi, seul le hameau de Linescio dans le val Maggia, avec ses 26 habitants, avait été comptabilisé. Ce qui a donné lieu à des railleries en cascade sur les réseaux sociaux.

Travail bâclé?

Au final, il aura fallu pas moins de 13 heures pour le comptage des 115 communes tessinoises et que les scanners flambants neufs rendent leur verdict.

Ces lecteurs électroniques peuvent se bloquer à cause de la moindre petite poussière, a fait savoir la chancellerie. Il y a aussi eu cette petite phrase lâchée dans les médias par le chancelier du canton, Arnoldo Coduri, sur le travail bâclé, selon lui, de certaines communes. Un reproche que l’union des secrétaire communaux, interrogée par le journal La Regione, n’a guère apprécié.

Nicole della Pietra/gma

Publié le 10 avril 2019 à 14:52 - Modifié le 12 avril 2019 à 18:37