Modifié le 24 mars 2019 à 09:57

Les Zurichois aux urnes, un scrutin en forme de test avant les fédérales

PAGE SPECIALE Zurich, une ville en pleine mutation. Coup de projecteur à la veille des élections cantonales.
PAGE SPECIALE Zurich, une ville en pleine mutation. Coup de projecteur à la veille des élections cantonales. 19h30 / 2 min. / le 20 mars 2019
Les citoyens zurichois se rendent aux urnes dimanche pour renouveler leurs autorités cantonales. Comme tous les quatre ans, ce scrutin constitue le dernier grand test électoral avant les élections fédérales du 20 octobre.

Qui va gagner des suffrages et qui va perdre des plumes? Les écologistes profiteront-ils du débat sur le climat? Les femmes vont-elles devenir majoritaires au Conseil d'Etat? A sept mois des élections fédérales, tous les partis ont les yeux braqués sur les élections cantonales zurichoises de ce week-end.

Dans la course au Conseil d'Etat, l'enjeu majeur est le maintien de l'équilibre politique actuel (deux UDC, deux PLR, deux PS et une PDC). Sur les sept ministres, cinq se représentent et devraient selon toute vraisemblance être réélus. Restent deux sièges en jeu, celui de l'UDC Markus Kägi et du PLR Thomas Heiniger, qui ne briguent pas un quatrième mandat.

Les Verts au gouvernement?

Les libéraux-radicaux pourraient perdre leur deuxième fauteuil au profit des Verts, selon un sondage publié il y a une dizaine de jours par le quotidien alémanique Tages-Anzeiger. Dans les intentions de vote, le président du groupe PLR au Parlement Thomas Vogel est en effet talonné par le jeune député écologiste Martin Neukom.

L'UDC, en revanche, semble bien placée pour conserver son deuxième siège. Le premier parti du canton a lancé dans la course sa locomotive électorale Natalie Rickli. Agée de 42 ans, la conseillère nationale fait partie des parlementaires les mieux élues du pays. Si elle était élue, elle pourrait offrir aux femmes la majorité au Conseil d'Etat.

>> Le portrait de Natalie Rickli:

Natalie Rickli, locomotive électorale de l'UDC aux élections cantonales zurichoises.
19h30 - Publié le 20 mars 2019

Un Parlement recentré?

Au Parlement cantonal, la droite est assurée de conserver la majorité. Le camp bourgeois détient actuellement 104 des 180 sièges, contre 54 pour la gauche et 22 pour le centre. Si l'on en croit un autre sondage publié la semaine dernière par le Tages-Anzeiger, les élections devraient toutefois déboucher sur un rééquilibrage des forces, grâce à la poussée attendue des partis écologistes. Une tendance qui se retrouve dans le dernier baromètre électoral de la SSR en vue des élections fédérales, publié il y a un mois

>> Lire aussi: Verts et Vert'libéraux ont le vent en poupe selon le baromètre SSR

Portés par le débat sur le réchauffement climatique qui agite l'opinion, les Vert'libéraux (10%, +2,4 points) et les Verts (9,3%, +2,1 points) pourraient ainsi être les grands vainqueurs du scrutin zurichois, selon l'enquête du Tagi. Alors que ces deux formations sont données en progression, toutes les autres stagnent ou reculent. Ce sont les deux premiers partis du canton, l'UDC (28,2%, - 1,8 point) et le PS (18,5%, -1,1 point), qui subiraient la chute la plus marquée.

>> L'analyse de Jean-Marc Heuberger dans le 19h30:

Jean-Marc Heuberger: "On s'attend à une vague verte ce dimanche à Zurich."
19h30 - Publié le 20 mars 2019

Le PS et l'UDC à la peine

Signe des difficultés des socialistes, l'ancienne conseillère nationale Chantal Galladé, figure de l'aile libérale du PS, a annoncé fin février qu'elle claquait la porte du parti pour rejoindre les Vert'libéraux. Sa décision a créé des remous jusque dans les plus hautes sphères du parti national, même si la Zurichoise n'est pas candidate aux élections cantonales.

L'UDC, de son côté, avait déjà perdu du terrain lors des élections municipales zurichoises il y a une année. Selon les observateurs, la droite conservatrice fait les frais du développement des agglomérations et de l'urbanisation à marche forcée du canton, qui modifie la sociologie de l'électorat. On saura dimanche soir si cette tendance se répète au niveau cantonal.

>> Reportage à Glattpark, symbole du boom démographique zurichois:

Fanny Zuercher: "La ville de Zurich densifie, c'est sa réponse à l'arrivée de nouveaux habitants."
19h30 - Publié le 20 mars 2019

Texte web: Didier Kottelat

Sujets TV: Fanny Zürcher et Jean-Marc Heuberger

Publié le 24 mars 2019 à 07:44 - Modifié le 24 mars 2019 à 09:57