Modifié le 11 janvier 2019 à 20:59

Les pharmaciens zurichois aimeraient pouvoir vendre du cannabis

Les pharmaciens de la ville de Zurich souhaitent pouvoir vendre du cannabis pour des raisons thérapeutiques.
Les pharmaciens de la ville de Zurich souhaitent pouvoir vendre du cannabis pour des raisons thérapeutiques. 19h30 / 1 min. / le 11 janvier 2019
Vendre de la marijuana en pharmacie, tel est le souhait des pharmaciens de la ville de Zurich. Ils entendent ainsi lutter contre le marché noir mais aussi jouer un rôle de conseil et de prévention auprès des consommateurs de cannabis.

L'époque de la prohibition est terminée, estiment les pharmaciens zurichois. La NZZ publie vendredi la prise de position de leur association, qui regroupe plus d'une centaines d'enseignes en ville de Zurich.

Les pharmaciens veulent ainsi prendre le train en marche dans un contexte où il y a des tentatives de légaliser les drogues douces, sous certaines conditions, se disant clairement en faveur d'une régulation du cannabis.

Prudence de PharmaSuisse

Son utilisation à des fins thérapeutiques et médicale doit être décriminalisée dans un premier temps, puis c'est la consommation récréative qui doit l'être, écrit l'association.

De son côté, PharmaSuisse, la faîtière des pharmacies, se montre plus sceptique que ses collègues zurichois. Si elle soutient la vente contrôlée de cannabis à fin thérapeutique, elle attend en revanche les résultats d'études scientifiques sur les bienfaits réels pour la santé publique d'une vente de chanvre récréatif.

>> Les explications dans le 12h30:

Les pharmaciens zurichois estiment qu'ils ont un rôle de conseil et de prévention à jouer auprès des consommateurs de cannabis.
Gaetan Bally - Keystone
Le 12h30 - Publié le 11 janvier 2019

"Problème de conscience" des pharmaciens

"Oui, la vente en pharmacie permettrait un apport de sécurité et une maîtrise du marché noir", a admis Marcel Mesnil, secrétaire général de PharmaSuisse, au micro du journal de 12h30. Le responsable évoque en revanche un "problème de conscience" des pharmaciens quant à la possibilité de générer de nouvelles dépendances.

"La mission des pharmaciens est de lutter contre les toxicomanies et les abus, elle a un rôle de police sanitaire", rappelle Marcel Mesnil, tout en soulignant que la faîtière soutient la démarche zurichoise et prendra position après les résultats de leurs études.

Des essais pilotes sont déjà planifiés pour 2020 à Zurich, pour autant que le Parlement fédéral donne son feu vert.

>> Ecouter le débat entre Jacques-André Haury et Jean-Félix Savary dans l'émission Forum:

Des pharmaciens zurichois souhaiteraient pouvoir vendre du cannabis.
Richard Vogel - AP/Keystone
Forum - Publié le 11 janvier 2019

Delphine Gendre/kkub

Publié le 11 janvier 2019 à 14:26 - Modifié le 11 janvier 2019 à 20:59