Modifié

Conséquence de la sécheresse, des pommes sont trop petites pour être vendues

Sécheresse: 5 à 10% des pommes récoltées cette année ne sont pas assez grosses pour être commercialisées [RTS]
Sécheresse: 5 à 10% des pommes récoltées cette année ne sont pas assez grosses pour être commercialisées / 19h30 / 1 min. / le 11 novembre 2018
Entre 5 et 10% des pommes récoltées en Suisse romande n'atteignent pas les normes requises en termes de diamètre pour être commercialisées, à cause du manque d'eau durant l'été. Mais la quantité est là.

L'été fut très sec et la floraison des plantes s'est passée dans un laps de temps très court. Conséquence: les fruits sont plus denses, plus sucrés mais aussi plus petits qu'à l'accoutumée.

Des cultivateurs romands se retrouvent ainsi avec des minuscules pommes sur les bras. "Le commerce ne veut que des jolis fruits. Des pommes qui ont des calibres de 65 à 75 millimètres, explique Luc Magnollay, arboriculteur dans la région d'Etoy. On sait que le consommateur achète beaucoup avec l'oeil".

Autre facteur empêchant la commercialisation: l'apparition de roussissures, à cause de l'humidité. La célèbre Golden est particulièrement touchée par ce phénomène naturel.

Environ 130'000 tonnes de pommes n’ayant pas atteint le format adapté pour une commercialisation sont transformées en Suisse en cidre. C'est trois fois plus qu'en 2017.

Quantité suffisante

Si la taille des pommes ou l'aspect de leur épiderme pose problème, la quantité récoltée est elle suffisante. Au total, 62'000 tonnes de pommes ont été à ce jour ramassées en Suisse. C'est plus que l'objectif national fixé (57'000 tonnes).

Reportage Claude-Olivier Volluz/ adaptation web Lorraine Fasler

Publié Modifié