Modifié

La FRC passe à l'offensive face au marché gris des billets en ligne

L'IP tracking permettrait aux vendeurs de billets d’avion en ligne d’augmenter leurs prix. [Idprod - Fotolia]
La FRC passe à l'offensive face au marché gris des billets en ligne / Le 12h30 / 2 min. / le 30 octobre 2018
La Fédération romande des consommateurs (FRC) veut lutter contre le marché gris des billets en ligne en lançant mardi une campagne de sensibilisation intitulée Ticket Check et en s'associant avec des revendeurs officiels.

"Tout le monde se fait avoir ou presque. Chaque jour, la FRC reçoit des plaintes de personnes se sentant flouées lors d’achats en ligne de billets pour un spectacle ou une manifestation sportive", constate la fédération. Les griefs? Prix surfaits, frais exorbitants, billets jamais reçus ou encore entrée refusée.

Pour pallier le phénomène, la FRC lance une "campagne d'envergure qui battra son plein durant les fêtes de Noël". Elle invite les acheteurs à être particulièrement prudents lors de leurs emplettes, à ne pas cliquer sur le premier site venu et à n'acquérir leurs précieux sésames que sur les sites partenaires.

Des incitatifs qui créent la confusion

"Ces sites de revente font usage d'incitatifs qui créent la confusion", rappelle la secrétaire générale de la FRC Sophie Michaud Gigon dans le 12h30. "Ils vous font croire par exemple qu'il reste très peu de billets, ce qui vous fait vous dépêcher dans la commande sans être attentifs aux conditions d'achat. Ou alors, ils factureront des frais en toute fin de processus de commande, qui sont assez peu transparents."

C'est le cas tout particulièrement ces derniers temps avec la vente des billets pour la Fête des vignerons 2019 à Vevey. Il y a une recrudescence de personnes qui se retrouvent dans cette situation et appellent la FRC.

Douze partenaires

Douze organisateurs et billetteries partenaires ont répondu à l'appel de la FRC. Parmi eux se trouvent notamment le Béjart Ballet, la Fête des Vignerons, le Paleo Festival Nyon, la Fnac ou encore Starticket. La fédération s'attend à ce que d'autres acteurs importants rejoignent la campagne participative.

"Cette campagne Ticket check nous permet vraiment d'utiliser la force de diffusion des grands organisateurs, des faîtières, des grands spectacles. Et ça permet de multiplier les supports sur lesquels on va informer les gens, qui doivent être vigilants au moment d'acheter leurs tickets en ligne", note encore Sophie Michaud Gigon.

ats/gma

Publié Modifié