Modifié

Les CFF étudient un nouveau tracé le long de l'A1 entre Genève et Lausanne

CFF Gen?ve - Lausanne: une nouvelle ligne le long de l'autoroute fait partie des options pour renforcer cet axe [RTS]
CFF Genève - Lausanne: une nouvelle ligne le long de l'autoroute fait partie des options pour renforcer cet axe / 19h30 / 1 min. / le 11 mai 2018
Afin de désengorger la ligne existante, les CFF étudient la possibilité d'un nouvelle voie entre Genève et Lausanne. Elle se situerait sur un tracé inexploité par le rail, le long de l'autoroute A1.

Entre passagers en rade et trains supprimés, la ligne CFF Genève-Lausanne peut vite se retrouver dans une situation de fragilité. Elle ne dispose d'aucun itinéraire de remplacement. Or, pour la première fois, les CFF confient qu'une nouvelle ligne le long de l'autoroute fait partie des options pour renforcer l'axe entre les deux villes romandes.

"Une première option, c'est de continuer à doubler, sur place, la voie actuelle. Une deuxième, c'est de construire une nouvelle ligne, plus ou moins le long de l'autoroute", confirme vendredi dans le 19h30 de la RTS Pilippe Gauderon, directeur de CFF infrastructure.

Projets coûteux

La nouvelle ligne avait déjà été dessinée dans les années 1970. Tombé dans l'oubli, le projet a été relancé il y a huit ans dans un ouvrage imaginant le réseau de demain. Mais la ligne Genève-Lausanne, tout comme d'autres gros projets, va coûter très cher. Philippe Gauderon les chiffre "à plusieurs milliards de francs, voire plusieurs dizaines de milliards de francs si l'on prend l'ensemble de la Suisse".

Les voyageurs devront toutefois être patients. Les CFF projettent cette éventuelle nouvelle ligne après 2035.

A noter enfin que cette nouvelle ligne entre Genève et Lausanne s'inscrit dans un projet plus vaste: "la croix fédérale de la mobilité". Il comprend le développement des axes entre Bâle et le Tessin ainsi qu'entre Genève et Zurich.

>> Précisions sur la "croix fédérale de la mobilité" dans le 19h30:

Nouvelle voie CFF: l'?clairage de Nicolas Ross? [RTS]
Nouvelle voie CFF: l'éclairage de Nicolas Rossé / 19h30 / 1 min. / le 11 mai 2018

>> Le sujet du 19h30 sur la boucle de l'aéroport de Genève:

La gare Cornavin à Genève [RTS]
GE: une future boucle près de l'aéroport de Cointrin pour décharger Cornavin / 19h30 / 2 min. / le 11 mai 2018

Nicolas Rossé

Publié Modifié

Une boucle autour de Genève-Aéroport ?

La gare de Genève-Aéroport est un véritable cul-de-sac (voir ci-dessus). Rodolphe Weibel, un ingénieur vaudois à la retraite, a dessiné un nouveau tracé, dénommé la boucle de l'aéroport. Les trains arrivant à l'aéroport repartiraient direction Lausanne, sans repasser par la gare Cornavin, surchargée aujourd'hui. "Avec la boucle, l'agrandissement de Cornavin devient inutile parce qu'on réduit de moitié le trafic passant par Cornavin", appuie Rodolphe Weibel.

Les CFF, eux, ne veulent pas d'une boucle. Ils misent sur une nouvelle gare souterraine à Cornavin. "La boucle, c'est une idée, pas un projet prêt à être réalisé comme la gare souterraine", fait valoir Philippe Gauderon, le directeur de CFF infrastructure. Le temps de parcours d'un Genève-Lausanne se retrouverait en outre rallongé de 15 minutes.

Rodolphe Weibel estime que ces désavantages sont surestimés par les CFF. Le principal atout de la boucle réside dans son coût. "La boucle coûterait 740 millions de francs contre 4 milliards et demi" pour l'extension de Cornavin, appuie l'ingénieur, qui tente désormais de convaincre des politiciens genevois.

Le calendrier est toutefois serré pour la boucle de l'aéroport. Les travaux à Cornavin sont déjà agendés et financés. Le chantier commencera en 2024. A moins que les Genevois ne changent d'avis.