Modifié

Le danger d'incendie de forêt relevé dans plusieurs régions de Suisse

Un incendie dans une forêt près de Polmengo, au Tessin, en avril 2017. [Gabriele Putzu - Keystone/Ti-Press]
Un incendie dans une forêt près de Polmengo, au Tessin, en avril 2017. [Gabriele Putzu - Keystone/Ti-Press]
Avec la chaleur de ces derniers jours en Suisse, le danger d'incendie de forêt a été relevé cette semaine dans plusieurs régions du pays, notamment au Tessin, en Valais et dans la région Berne-Jura-Neuchâtel.

Des incendies sont à craindre dans les forêts suisses, selon le Portail des dangers naturels de la Confédération, qui a relevé cette semaine son indice de risque dans plusieurs régions du pays.

>> Voir la carte des dangers d'incendie de forêt:

Tandis que l'indice de risque incendie au Tessin est au niveau 4 sur 5, soit un "danger fort", plusieurs régions du Valais et du Jura ont été élevées au degré 3 (orange), soit un danger marqué. [Portail des dangers naturels - Confédération]Tandis que l'indice de risque incendie au Tessin est au niveau 4 sur 5, soit un "danger fort", plusieurs régions du Valais et du Jura ont été élevées au degré 3 (orange), soit un danger marqué. [Portail des dangers naturels - Confédération]

Le Tessin est particulièrement touché, avec un danger de 4 sur 5, soit "fort", notamment dans les régions de Locarno, Lugano, Bellinzone, du Mendrisiotto, de la Riviera, de Blenio, de la Léventine, du Vallemaggia et de la Verzasca.

En Valais, plusieurs zones sont marquées d'un danger 3 sur 5, notamment à Riddes, Conches, Saxon, Sion, Sierre, Loèche, Martigny, Viège, Naters, Verbier, Brigue, Aletsch, dans le Val d'Hérens, dans la Vallée de Saint-Nicolas ou dans le Val de Tourtemagne.

Dans les cantons du Jura, Berne et Neuchâtel, le danger d'incendie est également marqué, soit au degré 3 sur 5, notamment dans les forêts de Bienne, Neuchâtel, Moutier, Saint-Imier, Ajoie, Delémont, Bellelay et des Franches-Montagnes.

Comportement à adopter

Selon le Portail des dangers naturels, environ 90% des incendies de forêt sont dus à un comportement inadéquat de l'homme (jet de mégots de cigarettes mal éteints, barbecues mal éteints, etc.) Les 10% restants sont imputables à des causes naturelles, comme la foudre.

Il convient dès lors d'éviter tout feu en plein air lorsque le niveau de danger est de 4 sur 5 et de limiter les grillades aux endroits prévus à cet effet lorsque le danger est de 3 sur 5.

La plupart des cantons concernés n'ont pas pris de mesures particulières, d'après le site de l'Office fédéral de l'environnement (OFEV), à l'exception du Jura et de Lucerne, qui lancent un "appel à la plus grande prudence pour faire du feu en forêt ou à proximité". Quant à Genève, les feux en forêt sont interdit à moins de 10 mètres des lisières, en tout temps.

Vague de chaleur jusqu'en fin de semaine

La vague de chaleur qui sévit actuellement sur toute la Suisse devrait elle se prolonger au moins jusqu'à vendredi au nord des Alpes et jusqu'à dimanche au sud des Alpes, indique par ailleurs MétéoSuisse, qui a émis mardi un avis de canicule de degrés 3 sur 5.

>> Relire: Une vague de chaleur d'une semaine s'empare de la Suisse

>> Voir la carte des dangers de canicule de la Confédération:

Vague de chaleur en plaine dans toute la Suisse depuis mardi. [Portail des dangers naturels - Confédération]Vague de chaleur en plaine dans toute la Suisse depuis mardi. [Portail des dangers naturels - Confédération]

fme

Publié Modifié

En moyenne 90 incendies par an en Suisse

Ces 20 dernières années, la Suisse a recensé en moyenne 90 incendies par an qui ont dévasté quelque 374 hectares de forêt. Plus de la moitié de ces incendies (57%) était dus à l'homme, dont 12% à des actes volontaires, indique l'Office fédéral de l'environnement (OFEV).

Un peu plus d'un dixième (14%) a été causé par la foudre et environ un tiers (29%) était d'origine inconnue.