Modifié le 10 mai 2017 à 11:24

Le canton du Jura apporte des clarifications aux habitants de Moutier

Le canton du Jura apporte des clarifications aux habitants de Moutier.
Pour le ministre jurassien Charles Juillard, l'avenir de Moutier dans le Jura ne réserve pas de mauvaise surprise. [Gaël Klein - RTS]
A 40 jours du vote de Moutier (BE) sur son appartenance cantonale, le Gouvernement jurassien veut corriger des informations qu'il juge erronées, soulignant que son avenir dans le Jura ne réserve pas de mauvaises surprises.

"Moutier connaît mieux son avenir dans le canton du Jura que dans le canton de Berne", a affirmé le ministre Charles Juillard en évoquant les engagements pris par le Parlement jurassien en faveur de la cité prévôtoise."Mais il est nécessaire de rétablir un certain nombre de vérités", a-t-il déclaré mardi devant la presse.

Le ministre a précisé que la multiplication de fausses informations concernant l'avenir de Moutier dans le canton du Jura a incité le gouvernement à agir. "Nous voulons que les citoyens puissent échapper aux faits alternatifs", a souligné le président de la délégation du gouvernement pour les affaires jurassiennes.

Clarification sur l'école

Les mises au point faites mardi concernent essentiellement des déclarations du comité de campagne "Moutier-Prévôté" et du Conseil-exécutif bernois dans des communiqués de presse. Elles concernent l'école secondaire, les hôpitaux, la fiscalité, les services publics et le statut de la commune de Moutier.

L'exécutif assure que l'école à journée continue de Moutier pourra être maintenue dans le canton du Jura et qu'elle bénéficiera d'un soutien financier de l'Etat. Les jeunes Prévôtois qui n'auront pas de projet professionnel à l'issue de la scolarité obligatoire disposeront eux toujours de filières de transition.

Incertitude sur l'hôpital

Le Gouvernement jurassien n'a apporté aucune réponse sur l'avenir de l'hôpital de la cité prévôtoise en cas de changement de canton. "Pour de nombreuses raisons, il n'est pas possible ni pour le canton du Jura ni pour celui de Berne d'indiquer quelles prestations ce site fournira", admet l'exécutif.

Si le scénario retenu est celui d'une entrée du canton du Jura dans l'actionnariat de l'Hôpital du Jura bernois (H-JB), "les décisions n'appartiendront pas aux seules autorités jurassiennes mais à l'ensemble des partenaires", a relevé le ministre jurassien de l'Economie et de la Santé Jacques Gerber.

ats/fme

Publié le 09 mai 2017 à 16:42 - Modifié le 10 mai 2017 à 11:24

Retrait de Grandval (BE)

Charles Juillard a regretté la décision de Grandval (BE) de retirer sa demande d'un vote sur son appartenance cantonale au cas où Moutier déciderait de rejoindre le Jura le 18 juin. "Nous respectons ce choix, mais c'est dommage", a-t-il commenté.

Les autorités de Grandval ont annoncé cette décision lundi après le dépôt d'une pétition contre le vote communaliste signée par 120 habitants. Après le retrait de Crémines (BE) la semaine dernière, il ne reste désormais plus que Belprahon et Sorvilier à pouvoir organiser un vote sur leur appartenance cantonale.

Après le refus du Jura bernois en 2013 d'étudier la création d'un canton, les communes pouvaient demander à voter seules pour rejoindre le Jura. Les autorités autonomistes de Moutier ont fait usage de ce droit. Dans la foulée, les localités de Belprahon, de Sorvilier,de Crémines et de Grandval avaient fait de même.