Publié

Des armes dangereuses maquillées en lampes de poche saisies à Bâle

Un véhicule du corps des gardes-frontière bâlois. [Georgios Kefalas - Keystone]
Un véhicule du corps des gardes-frontière bâlois. [Georgios Kefalas - Keystone]
Depuis le début du mois d'août, sept armes paralysantes à impulsions électriques camouflées sous forme de lampes de poche ont été saisies dans des voitures franchissant la frontière à Bâle.

Il s'agit de lampes équipées d'une fonction supplémentaire: en actionnant un bouton, elles se transforment en armes à électrochocs, a indiqué lundi le commandement des gardes-frontière de la région de Bâle.

Le montage d'un générateur d'électrochocs paralysants dans une lampe de poche constituant une infraction à la loi fédérale sur les armes (LArm), les objets incriminés ont donc été saisis par les gardes-frontière et remises au bureau des armes de la police cantonale de Bâle-Ville.

Saisies de ce type d'armes en hausse

Dans quatre cas, les lampes de poche à électrochocs se trouvaient à portée de main près de la portière du conducteur. Les propriétaires, parmi lesquels deux français et deux suisses, ont été dénoncés au Ministère public du canton.

En 2015, les gardes-frontière ont saisi 20 armes à électrochocs camouflées en lampes de poche dans la région du Nord-Ouest. Ce chiffre "a déjà été clairement dépassé" depuis le début de 2016.

ats/jop

Publié