Modifié

Enquête sur le sadique de Romont dans l'affaire des disparus de l'Isère

Les Etablissements penitenciaire de la plaine de l'Orbe, EPO, appele aussi prison de Bochuz, photographie ce lundi 26 avril 2010 a Orbe. (KEYSTONE/Dominic Favre)
 [Dominic Favre - Keystone]
Les Etablissements penitenciaire de la plaine de l'Orbe, EPO, appele aussi prison de Bochuz, photographie ce lundi 26 avril 2010 a Orbe. (KEYSTONE/Dominic Favre) [Dominic Favre - Keystone]
Des gendarmes français enquêtant sur des disparitions survenues en Isère s'intéressent de près au dossier du sadique de Romont, selon Le Parisien. Il a été condamné à la prison à vie en Suisse en 1989.

L'affaire des disparus de l'Isère concerne 12 enfants enlevés entre 1980 et 1996, certains découverts morts, d'autres jamais retrouvés. Deux de ces affaires non élucidées ont été réactivées et pourraient avoir un lien avec le tueur en série suisse.

Cette information, rapportée lundi par le quotidien français Le Parisien, est confirmée par les gendarmes de la Section de recherche de Grenoble, indiquent 24 heures et la Tribune de Genève mardi.

Accès au dossier

Une demande d'entraide judiciaire aurait été déposée, et acceptée sur le principe. Les enquêteurs souhaiteraient dans un premier temps avoir accès au dossier du tueur en série, détenu par la justice valaisanne, avant une éventuelle audition du criminel.

Le sadique de Romont a été condamné à la prison à vie en 1989 à Sembrancher (VS) pour l'assassinat et le viol de quatre adolescents, ainsi que pour deux tentatives de meurtre. Il avait avoué dix meurtres en Suisse et à l'étranger, avant de se rétracter en partie.

>> Revoir Zone d'ombre: "Le sadique de Romont: au-delà du mal" (2013)

Le sadique de Romont : au-delà du mal [RTS]
Le sadique de Romont: au-delà du mal / Zone d'ombre / 62 min. / le 18 septembre 2013

dk

Publié Modifié