Modifié le 03 mars 2015 à 17:38

La Suisse romande rafle trois-quarts de la manne fédérale allouée aux routes

Comme le rail, le réseau routier nécessite un fonds pour pérenniser le financement des routes nationales et du trafic d'agglomération.
Comme le rail, le réseau routier nécessite un fonds pour pérenniser le financement des routes nationales et du trafic d'agglomération. [Sigi Tischler - Keystone]
Trois-quart des deux milliards investis par la Confédération va être attribué au réseau routier romand. L'argent sera prélevé sur le fonds d'infrastructure, a annoncé mardi l'Office fédéral des routes.

Le Haut-Valais et le Jura verront enfin leur autoroute terminée. La Confédération va débloquer 630 millions de francs pour poser les dernières pierres sur les tronçons manquants.

Le Valais recevra le plus gros montant, 260 millions, afin de creuser le tunnel de Viège et de relier Loèche à Gampel.

Berne (207 millions) et le Jura (81 millions) pourront achever la Transjurane, 28 ans après le premier coup de pioche. Et Bienne soufflera avec l'achèvement de la route de contournement. Finalement, les Grisons recevront 22 millions pour terminer le tunnel de Küblis et Neuchâtel 16 millions pour finaliser le tunnel de Serrières notamment.

Tronçons autoroutiers

Par ailleurs, 1,24 milliard vont être alloués à la maintenance de plusieurs tronçons autoroutiers, dont l'A1 entre Faoug et Chiètre (FR), l'A5 entre Colombier et Cornaux (NE), l'A9 entre Montreux et Roche (VD) et à Sion.

Finalement, 75 millions de francs seront investis pour élargir à six voies la route de contournement de Zurich.

ats/olhor

Publié le 03 mars 2015 à 17:01 - Modifié le 03 mars 2015 à 17:38