Modifié le 05 décembre 2013 à 08:26

Le budget neuchâtelois 2014 adopté dans un esprit de confrontation

Le déficit et les divers amendements ont fait l'objet de scrutins serrés.
Le déficit et les divers amendements ont fait l'objet de scrutins serrés. [Sandro Campardo - Keystone]
A l'issue de débats marqués par plusieurs amendements, les députés neuchâtelois ont donné leur aval mardi au projet de budget 2014, dont le déficit a été raboté de 11 millions de francs.

Le Grand Conseil neuchâtelois a donné son aval mardi à un projet de budget 2014 amendé par la majorité de droite. Cette dernière a rejeté simultanément une série d'amendements de la gauche relatifs à l'aide sociale.

Les députés ont adopté le budget par 59 voix contre 52. Les députés socialistes et POP-Verts-Sol (PVS) ont échoué dans leur tentative de rallier une partie de la droite au maintien intégral des programmes de réinsertion professionnelle pour les personnes en difficulté.

Déficit raboté de 11 millions

Lundi, sous l'impulsion de la droite, le déficit initial prévu à hauteur de 26,6 millions de francs avait été raboté de 11 millions pour s'établir à une quinzaine de millions. D'une manière générale, la droite s'est montrée intransigeante sur le respect du mécanisme de frein à l'endettement prohibant tout déficit supérieur à 2% des recettes.

Sous réserve de confirmation, le budget de l'Etat de Neuchâtel pour 2014 prévoit un déficit de 15 millions de francs pour un total de charges de 2,030 milliards de francs. Par rapport au projet d'exercice 2013, la hausse des recettes (+2,6% à 2,08 milliards) ne compense pas l'augmentation des charges (+3,3% à 2,11 milliards).

ats/asch

Publié le 03 décembre 2013 à 19:06 - Modifié le 05 décembre 2013 à 08:26