Modifié

Une place d'accueil pour les gens du voyage dans chaque canton romand

Cet été, de nombreux polémiques ont éclaté autour de la présence des gens du voyage. [Laurent Gillieron - Keystone]
Cet été, de nombreux polémiques ont éclaté autour de la présence des gens du voyage. [Laurent Gillieron - Keystone]
Les ministres romands de Justice et Police veulent rechercher des solutions communes à la problématique des gens du voyage. Ils se sont engagés vendredi à créer dans les meilleurs délais au moins place d'accueil par canton.

Les membres de la Conférence latine des Chefs des Départements de justice et police (CLDJP) se sont réunis vendredi à Lausanne. Ils ont notamment évoqué la problématique des gens du voyage. Les ministres romands ont affirmé vouloir créer "dans les meilleurs délais" au moins une place d'accueil par canton.

Le manque de places d'accueil est en effet le principal problème, a affirmé le ministre jurassien Charles Juillard (PDC) dans une interview accordée aux radios régionales romandes. quant au délai, il s'agirait, selon la conseillère d'Etat vaudoise Jacqueline de Quattro, d'"être prêt pour la saison prochaine, qui commence au mois de mars 2013", a-t-elle déclaré dans l'émission Forum de la RTS.

Concordat possible

La Conférence fera également le point sur les meilleures pratiques cantonales lors de sa prochaine séance, au printemps 2013. Cela rendra possible l'élaboration "de meilleures bases légales qui nous permettent d'intervenir lorsqu'il faut expulser les gens du voyage lorsqu'ils ne respectent pas les règles", a précisé Jacqueline de Quattro.

Harmoniser les législations cantonales permettra aussi d'avoir une politique d'accueil identique dans les cantons romands, selon la ministre radicale. Un concordat pourra alors éventuellement être mis sur pied.

ats/dk

Publié Modifié

Charles Juillard à la présidence de la CLDJP

La Conférence latine des chefs des départements de justice et police (CLDJP) a élu vendredi Charles Juillard à sa tête.

Le ministre jurassien succède à l'ancien conseiller d'Etat neuchâtelois Jean Studer à la présidence, a-t-elle indiqué.

La conseillère d'Etat vaudoise Jacqueline de Quattro a quant à elle été élue à la vice-présidence.