Modifié

Des dérogations pour soulager les agriculteurs victimes de la sécheresse

Des cantons autorisent la pâture en avance dans certaines prairies. [Gian Ehrenzeller - Keystone]
Des cantons romands en aide aux agriculteurs face à la canicule / La Matinale / 1 min. / le 26 juillet 2022
Pour soulager les exploitations agricoles victimes de la sécheresse, les cantons du Jura, de Neuchâtel et de Fribourg ont autorisé la pâture dans les prairies destinées à la promotion de la biodiversité avec plus d'un mois d'avance sur le calendrier habituel, afin de préserver les réserves de fourrage pour cet hiver.

En temps normal, l'ordonnance sur les paiements directs autorise la pâture des prairies extensives et peu intensives destinées à la promotion de la biodiversité à partir du 1er septembre seulement, ont rappelé lundi les trois cantons concernés. Cette mesure concerne également les bordures attenantes de haies ainsi que les prairies riveraines.

Grâce à l'année précoce, les espèces végétales de haute valeur écologique qui peuplent ces surfaces de promotion de la biodiversité ont terminé leur cycle reproducteur. L'avancement de la date de pâture ne nuira par conséquent pas à la richesse floristique, estime l'Etat de Neuchâtel.

Les surfaces qui sont sous convention de la loi sur la protection de la nature (LPN) ne sont pas concernées par cette dérogation.

Eviter la désalpe anticipée

Dans le canton du Jura, cette "mesure exceptionnelle" s'applique aux exploitations à l'année et ne concerne pas les exploitations d'estivage.

Dans le canton de Neuchâtel, il est dès à présent autorisé d'approvisionner les exploitations d'estivage en fourrages grossiers pour pallier les manquements dus à la mauvaise repousse de l'herbe. Il s'agit d'éviter ainsi la désalpe anticipée du bétail.

>> Interview du conseiller d'Etat neuchâtelois Laurent Favre:

Laurent Favre, conseiller d'Etat neuchâtelois en charge de l'Environnement. [Jean-Christophe Bott - Keystone]Jean-Christophe Bott - Keystone
Canicule et agriculture: interview de Laurent Favre / La Matinale / 1 min. / le 26 juillet 2022

ats/lan

Publié Modifié