Modifié

Le trafic a repris partiellement sur la ligne CFF Lausanne-Genève

Depuis ce matin, les trains circulent à nouveau entre Lausanne et Genève, de manière restreinte [RTS]
Depuis ce matin, les trains circulent à nouveau entre Lausanne et Genève, de manière restreinte / 19h30 / 1 min. / le 12 novembre 2021
Les trains ont recommencé à circuler vendredi matin sur la ligne CFF entre Lausanne et Genève, à vitesse réduite dans le secteur de l'affaissement du sol à Tolochenaz (VD). Un retour à la normale n'est pas attendu avant deux semaines. La ligne était interrompue depuis mardi après-midi.

La première voie a été rétablie à 03h00 et la seconde à 05h00 vendredi. Les trains voyageurs et marchandises circulent nouveau, mais à seulement 20 km/h à l'endroit de l'affaissement de Tolochenaz.

La capacité de la ligne Lausanne-Genève restera ainsi limitée à quatre trains par heure et par sens, soit deux Regioexpress et deux Interregio au lieu de six en temps normal. Les InterCity, qui assurent la liaison directe entre Genève et Lausanne, sont toujours supprimés.  Des bus de remplacement continueront en outre d'assurer la liaison entre Morges et Allaman.

Il faudra donc encore compter sur des retards et perturbations. Les CFF invitent dès lors leurs clients et clientes à renoncer aux voyages non essentiels dans la région, jusqu'à mardi.

Des ouvriers des CFF s'activent sur le chantier de Tolochenaz (VD) le jeudi 21 novembre 2021. [Jean-Christophe Bott - Keystone]Des ouvriers des CFF s'activent sur le chantier de Tolochenaz (VD) le jeudi 21 novembre 2021. [Jean-Christophe Bott - Keystone]

Retour à la normale pas avant deux semaines

"Nous visons un système d'offre dégradé sur plusieurs jours avec des trains qui pourraient à nouveau circuler à vitesse normale à partir de mardi si la consolidation du terrain est pleinement et durablement sécurisée", avait indiqué jeudi Vincent Ducrot, reconnaissant une "situation compliquée" et des "travaux complexes". Un retour à la normale n'est pas prévu avant deux semaines, selon les CFF.

"Le gros du travail de stabilisation du terrain est terminé mais nous allons continuer ce travail de stabilisation des voies ferrées pour pouvoir monter en puissance dans la capacité et la cadence des trains. Le résultat des sondages et des recherches géotechniques est plutôt encourageant. Nous avons bon espoir de consolider tout le massif de la zone", avait précisé de son côté Charles-André Philipona, responsable de la maintenance pour la région Ouest aux CFF.

>> L'interview du directeur des CFF Vincent Ducrot dans le 19h30:

Vincent Ducrot, directeur général des CFF, réagit aux conséquences de l'affaissement de terrain survenu mardi à Tolochenaz.
Vincent Ducrot, directeur général des CFF, réagit aux conséquences de l'affaissement de terrain survenu mardi à Tolochenaz / 19h30 / 3 min. / le 11 novembre 2021

>> Lire aussi: Les CFF doivent s'améliorer dans l'information des voyageurs, admet son directeur

nr avec l'ats

Publié Modifié

Le casse-tête de l'approvisionnement à Genève

La coupure de la ligne ferroviaire entre Lausanne et Genève a a bien failli avoir des conséquences désastreuses sur l'approvisionnement des géants de l'alimentation. Pour ne pas se retrouver avec des pénuries de produits, les grands distributeurs ont donc dû déployer des efforts logistiques considérables. Chez Coop par exemple, qui transporte la quasi-totalité de ses marchandises à destination de ses filiales genevoises par le rail, il a fallu s'adapter très vite et à grande échelle.

>> Les explications de Sébastien Jacquet, responsable logistique chez Coop pour la Suisse romande.

Un train de marchandises dans la région de Dietikon (ZH) en 2019. [Gaetan Bally - Keystone]Gaetan Bally - Keystone
Trou sur les voies à Tolochenaz: le transport de nourriture par le rail aussi impacté / La Matinale / 1 min. / le 12 novembre 2021