Modifié

Carnet noir: le journaliste Alain Croubalian est décédé

Alain Croubalian. [RTS]
Carnet noir: le journaliste Alain Croubalian est décédé / Le Journal horaire / 1 min. / le 4 septembre 2021
Journaliste et correspondant radio à Bâle pour la RTS, Alain Croubalian est décédé subitement dans la nuit de jeudi à vendredi, à l'âge de 57 ans. Artiste dans l'âme, il avait réalisé encore tout récemment des séries consacrées à sa passion, la musique, avec la touche humaine qui le caractérisait.

Alain Croubalian était membre de la rédaction de l’Actualité Radio, journaliste culturel et correspondant en Suisse alémanique, où il résidait.

Sa voix, aux harmoniques graves et feutrées qui obligeaient à tendre l’oreille pour porter une complète attention au propos, était unique. "Il possédait une écriture singulière mais aussi une expertise reconnue dans le domaine culturel", souligne à son propos Pascal Crittin, directeur de la RTS.

Parmi les artistes

Le domaine culturel, Alain Croubalian ne l'arpentait pas seulement en tant que journaliste, mais également comme artiste polyvalent. Musicien, il fut durant 20 ans bassiste et chanteur du groupe Maniacs, puis The Dead Brothers depuis 1998, avec de nombreux disques et concerts à son actif. Il a aussi composé pour le théâtre et le cinéma.

Après avoir travaillé pour le Journal de Genève, la Tribune de Genève, Le Courrier et Edelweiss (où il était le seul journaliste homme dans la rubrique "beauté"!), il a rejoint la Radio Suisse Romande en 2008 comme correspondant en Suisse alémanique. Une région qu’il a appris à découvrir et à mieux faire connaître à son public, notamment à travers la série "Suisse allemand: mon dialecte bien-aimé", qui lui a valu le Prix Passerelle 2021.

>> Retrouver les épisodes de cette série d'Alain Croubalian: Suisse allemand: mon dialecte bien-aimé

Cet été encore, il a été l'auteur de plusieurs séries consacrées à sa grande passion, la musique.

"Bien plus qu'une voix, Alain Croubalian avait surtout une manière merveilleusement humaine de faire vivre ce qu'il rapportait à l'antenne", se souvient de son côté le rédacteur en chef de la radio Laurent Caspary.

A ses proches et à ses amis, la RTS exprime toute sa sympathie et ses plus sincères condoléances.

RTSinfo

Publié Modifié