Modifié

Le dossier électronique du patient arrive en Suisse romande

Les cantons romandes ont obtenu la certification qui leur permettra de lancer le DEP d'ici l'été. [Christian Beutler - Keystone]
Neuchâtel lancera le dossier électronique du patient de son côté / La Matinale / 1 min. / le 12 mai 2021
Les cantons viennent d'obtenir la certification qui leur permettra de lancer, d'ici l'été, le dossier électronique du patient (DEP). Mais les Romands, qui sont en avance sur le reste de la Suisse, n'agiront pour l'heure pas tous ensemble.

Le sésame, pour ce projet, est la certification au sens de la loi fédérale sur le DEP qui est en vigueur depuis 2017. Les critères pour l'obtenir, très exigeants, touchent notamment et sans surprise aux questions de sécurité.

>> Lire: Les premiers dossiers électroniques du patient seront disponibles à mi-2018

Neuchâtel fait cavalier seul

En Suisse, ce dossier électronique du patient sera géré par des communautés. A ce jour, quatre d'entre elles sur neuf ont obtenu la certification tant attendue. Pour la Suisse romande, la communauté CARA (qui regroupe Genève, le Valais, Vaud, Fribourg et le Jura) a obtenu sa certification le 21 avril dernier. Neuchâtel, qui a fait le choix de gérer sa propre communauté, a obtenu la certification le 30 avril.

"Le patient qui a ouvert son dossier à Neuchâtel et qui est adressé à l'Inselspital à Berne, ou qui est en vacances aux Grisons et qu'il se fait mal, le médecin qui le prend en charge dans ce canton aura accès à son dossier électronique", a expliqué Caroline Gallois-Vinas, responsable de la cellule cyber-santé pour le canton de Neuchâtel, mercredi dans La Matinale de la RTS.

Plus de 400 critères analysés

Pour attribuer la certification, plus de 400 critères ont été passés en revue par un organisme indépendant accrédité par la Confédération. Beaucoup touchent à l'aspect sécuritaire et la protection des données personnelles.

Un travail important a également été accompli avec les prestataires de soins et les patients pour que tous adhèrent à ce projet qui, à terme, doit faciliter le travail des professionnels et permettre aux patients de se réapproprier leur santé.

Entre les mains du patient

"Ceux qui ont déjà tenté d'obtenir leur dossier médical se sont souvent heurtés à des difficultés. Grâce au dossier électronique du patient, ces informations sont en mains du patient. C'est un espoir que cette réappropriation des éléments qui concernent sa santé ait aussi un effet bénéfique sur la qualité des traitements et la sécurité des soins", explique Patrice Hof, secrétaire général de CARA.

Le canton d'Argovie est le seul pour l'heure à avoir lancé son DEP, le 3 mai dernier.

Deborah Sohlbank

Publié Modifié