Modifié

Les points d'interrogation sur la suite de l'année scolaire restent nombreux

Les lieux de formation sont fermés depuis maintenant un mois en raison de la pandémie de coronavirus, obligeant parents et enfants à étudier à domicile. [Marcel Bieri - Keystone]
Les lieux de formation sont fermés depuis maintenant un mois en raison de la pandémie de coronavirus, obligeant parents et enfants à étudier à domicile. [Marcel Bieri - Keystone]
Quand les écoles pourront-elles rouvrir? Les examens seront-ils maintenus? Quel impact sur les bulletins de notes? Alors que le Conseil fédéral a précisé jeudi son plan de sortie de crise, le point sur l'état des décisions à ce stade.

Après un mois de fermeture des lieux de formation et d'enseignement à la maison, parents, élèves et étudiants sont nombreux à s'interroger sur la suite des événements dans le domaine éducatif, bouleversé par la pandémie de coronavirus.

Plusieurs questions majeures restent suspendues à des décisions, fédérales ou cantonales, qui sont encore en travail. La RTS a contacté les services de l'enseignement des cantons romands pour faire le point.

Lors de sa conférence de presse jeudi, le gouvernement a pour sa part livré des précisions relatives à la formation professionnelle et fixé des échéances pour la réouverture des établissements.

>> Lire: Le Conseil fédéral prévoit une sortie de crise en trois étapes, dès le 27 avril. Suivez la conférence de presse en direct

Jusqu’à quelle date les écoles vont-elles rester fermées?

L'enseignement présentiel dans les écoles est interdit depuis le 16 mars selon l'Ordonnance 2 sur les mesures destinées à lutter contre le coronavirus (COVID-19 (art.5). Cette décision fédérale implique la fermeture de tous les lieux de formation du pays. Les établissements assurent toutefois un accueil pour les enfants dont les parents sont impliqués directement dans la lutte contre le coronavirus.

Le Conseil fédéral a annoncé jeudi qu'il prévoit une réouverture des écoles obligatoires le 11 mai si l’évolution de la situation le permet. Une décision formelle à ce sujet doit être prise le 29 avril. Tout en concédant que "les questions de distanciation sociale se gèrent différemment dans une école que dans d'autres lieux publics", le conseiller fédéral Alain Berset a estimé que "la réouverture des écoles est un pas que l'on peut envisager de réaliser dans quatre semaines", en adaptant les concepts de protection au cadre scolaire.

Pour la réouverture des écoles professionnelles et du secondaire II, ainsi que des hautes écoles, la date du 8 juin a été évoquée par le gouvernement. Le Conseil fédéral doit se prononcer sur les détails de cette étape le 27 mai.

>> Lire aussi: L'EPFL déplace ses examens, les autres universités romandes les maintiennent

Comment peut-on évaluer l'enseignement à la maison?

Seul l'enseignement présentiel peut donner lieu à des notes. Tant que l'école se fait à la maison, il ne doit y avoir aucune évaluation notée du travail des élèves. Certains cantons comme Genève et Vaud précisent toutefois que des évaluations indicatives sont autorisées.

Dans cet esprit, le canton de Vaud a annulé toutes les épreuves cantonales de référence (ECR) au niveau de l'école obligatoire. A Genève, le Conseil d'Etat a également décidé de supprimer les épreuves cantonales prévues en mai à l'école primaire en 4P et 8P. Les TAF (tests d'aptitudes fondamentales) qui auraient dû avoir lieu à la mi-mars au cycle d'orientation et au secondaire II ont aussi été annulés.

Dans l'ensemble, l'objectif commun mis en avant par les services de l'enseignement contactés est de ne pas porter préjudice aux élèves ou de créer des inégalités entre eux.

Les décisions concernant la suite de leur parcours ne s’appuieront donc pas sur cette période d'enseignement à distance. "Les critères seront aménagés, les situations particulières prises en compte et l’appréciation des cas limites sera assouplie", résument les directives neuchâteloises.

Comment vont se passer le passage de l’école primaire au degré secondaire I, et du degré secondaire I au degré secondaire II?

La Conférence suisse des directeurs cantonaux de l'instruction publique (CDIP) a laissé aux cantons le soin d'édicter d’ici fin avril des dispositions en la matière. Les autorités des cantons romands sont quasiment toutes encore en train d'y travailler.

Sur la question du passage du primaire au secondaire I, le canton du Jura a déjà pris ses décisions: la deuxième série d'épreuves communes de 8P prévue fin mai est supprimée. Pour l'évaluation, les épreuves de février compteront pour un tiers et la moyenne des notes pour deux tiers.

Les bulletins de notes seront-ils différents?

Malgré l'impossibilité de noter cette période d'école à la maison, des bulletins de notes seront délivrés pour toutes les années scolaires.

Il y sera indiqué que l’enseignement a eu lieu à distance durant la période de la pandémie. Y a-t-il un risque que les résultats scolaires de cette année s'en trouvent dépréciés?

"Le premier semestre et la première partie du deuxième semestre sont de toute façon solides", rassure Jean-Philippe Lonfat, chef du service de l'enseignement valaisan.

L'année scolaire va-t-elle être prolongée pour rattraper le retard?

Non. L’année scolaire 2019/2020 sera validée intégralement dans tous les cantons bien que l'enseignement se fasse actuellement à distance, a tranché la Conférence suisse des directeurs cantonaux de l'instruction publique.

L’année scolaire en cours ne sera donc pas prolongée et les calendriers scolaires établis par les cantons restent valables. Les vacances ne seront pas utilisées pour l’enseignement.

>> Lire: L'année scolaire est intégralement validée et ne sera pas prolongée

Les examens de maturité auront-ils lieu?

La "matu" sera-t-elle maintenue, aménagée, supprimée? Là aussi, la question est en suspens. La CDIP doit encore se déterminer sur les modalités de délivrance des certificats du secondaire II dans la formation générale. Sa position devrait être connue d’ici le début du mois de mai.

Elle a toutefois déjà précisé, dans une série de grands principes qui devront être respectés par les cantons, que "la possibilité de commencer des études ou un emploi en automne 2020 sera garantie pour les diplômés de toutes les filières du degré secondaire II".

Les acteurs concernés disent avoir à coeur que tous les candidats de la volée 2020 obtiennent leur certificat de maturité dans les délais et puissent s’inscrire à temps dans les établissements du degré tertiaire.

Et pour les apprentis?

Les apprentis pourront obtenir leur certificat fédéral de capacité (CFC) ou leur attestation de formation professionnelle (AFP) cette année malgré la crise du coronavirus. La Confédération, les cantons et les partenaires sociaux ont trouvé une solution nationale et communiqué la décision la semaine dernière. Le Conseil fédéral l'a entérinée jeudi.

>> Lire: Une solution nationale pour les diplômes des apprentis a été trouvée

Les examens théoriques pour l’évaluation des connaissances professionnelles et de la culture générale n'auront pas lieu. Les notes prises en compte sont respectivement la note d’expérience et la note d’école.

Pour l’évaluation du travail pratique, une variante réalisable dans toutes les régions va être choisie pour chaque métier. Les personnes concernées doivent recevoir prochainement des informations détaillées sur les modalités des examens de la part des offices cantonaux de la formation professionnelle.

Pauline Turuban

Publié Modifié