Modifié

Inquiétude dans les EMS romands qui paient un lourd tribut au Covid-19

Les EMS concentrent une part toujours plus importante des décès liés au Covid-19. [Salvatore Di Nolfi - Keystone]
Comment éviter que les EMS en Suisse ne deviennent des foyers pour le covid? / Forum / 3 min. / le 3 avril 2020
En accueillant des personnes très âgées et donc vulnérables, les EMS sont particulièrement exposés à la pandémie. Avec 120 décès en Suisse romande et un nombre de cas qui progresse rapidement, les maisons de retraite inquiètent les cantons.

Ces établissements médico-sociaux représentent ce qu'on appelle des foyers: ils regroupent un nombre important de cas avérés ou suspectés de Covid-19.

Dans le Jura bernois, un EMS a ainsi été placé en isolement complet après que 20 résidents ainsi que neuf membres du personnel ont été testés positifs. Neuchâtel, de son côté, surveille de très près trois maisons de retraite où le nombre d'infections est élevé et continue de progresser.

L'évolution sur dix jours

Les chiffres confirment du reste cette progression: il y a dix jours, les EMS valaisans ne comptaient encore que 14 cas positifs de Covid-19 mais en dénombraient 51 vendredi, ainsi que 97 cas probables. A Neuchâtel, on est passé de huit cas avérés à 22 et 63 cas suspects. Le canton de Vaud, lui, recense entre 350 et 400 cas positifs ou probables sur 6000 résidents.

Mais tout le monde n'est pas testé dans les EMS, et c'est pour cela que l'on parle de cas "probables": d'un canton à l'autre, voire d'un établissement à l'autre, la politique de dépistage varie. Ainsi, Neuchâtel et Vaud testent généralement les deux premiers cas suspects d'un home ou d'une partie d'un home. Pour les cas suivants, tous les pensionnaires qui ont des symptômes similaires au Covid-19 sont considérés comme des cas suspects.

Le Valais, lui, teste d'avantage et c'est ce qui explique la progression plus forte du nombre de patients confirmés. Le canton va du reste encore intensifier les tests dans les EMS. Dès lundi prochain, tous les cas suspects seront dépistés systématiquement afin d'avoir une meilleure photographie de la situation.

>> L'interview du médecin cantonal neuchâtelois Claude-François Robert dans Forum:

Claude-Francois Robert, médecin cantonal de Neuchâtel. [Jean-Christophe Bott - Keystone]Jean-Christophe Bott - Keystone
Les EMS, des foyers pour le covid avec une population vulnérable: interview de Claude-François Robert / Forum / 4 min. / le 3 avril 2020

Part toujours plus grande des décès en EMS

En matière de décès aussi, les EMS sont particulièrement touchés. Selon les chiffres publiés mercredi, un tiers des décès dus au nouveau coronavirus concernent des résidents de homes au Tessin. En Valais, 16 pensionnaires testés positifs ont succombé depuis le début de la crise, soit 40% des morts du Covid-19. Dans le canton de Vaud, la moitié des décès dus au virus a lieu désormais en EMS, l'autre moitié à l'hôpital. Il y a dix jours encore, la part des EMS ne représentait qu'un tiers des morts.

À ce jour, plus de 120 décès ont été enregistrés dans les EMS romands, selon une enquête de la RTS samedi. Le taux de mortalité à partir de 85 ans monte jusqu'à 25% dans ces établissements.

Les EMS vaudois paient un lourd tribut à la pandémie avec 60 décès. Les autres cantons romands s’en tirent mieux. Aucun mort est signalé dans le Jura. Berne en dénombre 3. À Fribourg, 9 décès sur 27 ont eu lieu dans un EMS, tandis qu'à Neuchâtel, sur les 19 décès dans le canton, 14 ont eu lieu dans un tel établissement. Le Valais compte 19 décès, ce qui représente environ 40% des victimes.

>> Voir l'enquête du 19h30:

Dans les EMS de Suisse romande, le bilan commence à être lourd. [RTS]
Dans les EMS de Suisse romande, le bilan commence à être lourd. / 19h30 / 2 min. / le 4 avril 2020

Cette évolution est jugée normale par les spécialistes: les homes regroupent des personnes âgées, voire très âgées, particulièrement vulnérables face au coronavirus. Et cette population ne souhaite souvent pas d’acharnement thérapeutique.

Des comptages différents

Mais ces chiffres sont eux aussi à prendre avec précaution, car ils dépendent de la manière dont les cantons dénombrent les morts. Normalement, seuls les patients testés positifs sont répertoriés et communiqués officiellement. Mais certains cantons, comme Vaud, ajoutent aussi à la statistique les décès de patients fortement soupçonnés d'avoir succombé au virus mais non testés. La comparaison entre cantons reste donc difficile.

Les épidémiologistes s'accordent pour dire qu'il faudra attendre la fin de l’année pour comparer les chiffres des entre 2019 et 2020 et déterminer la surmortalité que l'on peut attribuer au Covid-19.

Céline Fontannaz/oang

>> Voir aussi l'interview de la conseillère d'Etat vaudoise Rebecca Ruiz:

Un mort sur deux dans le canton de Vaud l'est dans un EMS, Rebecca Ruiz fait le point. [RTS]
Un mort sur deux dans le canton de Vaud l'est dans un EMS, Rebecca Ruiz fait le point. / 19h30 / 3 min. / le 4 avril 2020
Publié Modifié