Modifié le 13 août 2019 à 15:39

Les enseignants romands veulent plus d'égalité face à l'éducation numérique

Les élèves romands seraient inégaux face à l'éducation numérique
Les élèves romands sont inégaux face à l'éducation numérique, selon le Syndicat des enseignants romands Le 12h30 / 1 min. / le 13 août 2019
Selon le Syndicat des enseignants romands (SER), les élèves n'ont pas les mêmes chances face à l'éducation numérique. Il réclame ainsi plus d'harmonisation entre les cantons et estime que la qualité de l'école en Suisse romande est en jeu.

Les élèves fribourgeois, genevois ou encore neuchâtelois n'ont pas le même accès à l'éducation numérique. Ils ne disposent en effet pas du même équipement, ni des mêmes cours. Si tous les cantons en font désormais une priorité, chacun avance à son rythme. Une petite cuisine cantonale que déplore le président du SER Samuel Rohrbach.

"Le canton de Berne met quatre heures à la grille horaire alors que le plan d'études relatif au numérique va sortir ces prochains mois. Donc on met d'abord les heures, mais on ne met pas le plan d'études romand dedans. C'est un exemple, il y en a d'autres. Le canton de Vaud avance aussi de son côté, il y a eu des écoles pilotes. Si tous les cantons se regroupaient, peut-être qu'on avancerait plus vite et tout le monde serait satisfait", indique-t-il mardi lors de la traditionnelle conférence de presse de la rentrée.

Meilleure égalité des chances

Le syndicat a sondé les enseignants. Selon eux, il faudrait former des responsables numériques dans chaque établissement et avoir le même matériel. Tout cela quels que soient les moyens financiers du canton. Les professeurs veulent aussi que les grilles horaires soient harmonisées avec l'objectif d'avoir une meilleure égalité des chances entre les jeunes Romands.

Ce message a néanmoins de la peine à passer auprès des cantons. Cela fait déjà plusieurs années que le SER se bat pour une meilleure coopération. Il s'appuie notamment sur la Convention scolaire romande, un texte qui n'est pas suffisamment appliqué, selon les enseignants. Mais en Suisse, l'école est une prérogative cantonale à laquelle chaque canton est farouchement attaché.

Martine Clerc/gma

Publié le 13 août 2019 à 13:34 - Modifié le 13 août 2019 à 15:39