Modifié le 07 février 2019 à 22:27

Mobilisation en faveur de la formation des jeunes migrants déboutés

Jeunes requérants d'asile en formation déboutés: Soutien des patrons.
Jeunes requérants d'asile en formation déboutés: Soutien des patrons. 19h30 / 2 min. / le 07 février 2019
Un comité de citoyens romands veut que les jeunes migrants déboutés puissent mener à terme leur formation en Suisse. Ils appellent à signer un texte destiné aux autorités cantonales et fédérales.

Jeune débouté, employeur, parrain, enseignante ou encore intervenant social: de nombreuses personnes de tous horizons se sont réunies jeudi après-midi à Lausanne pour présenter ce texte aux médias.

Il relaie, sur deux pages, les préoccupations des migrants concernés, mais aussi de patrons, de professionnels du domaine, d'enseignants et de familles de parrains. "C'est un point de départ", résume Martino Guzzardo, chargé de projet au Service social international.

Signatures sur internet

Cet appel, baptisé "Un apprentissage - un avenir", a été rédigé à la suite des Assises romandes consacrées début février à la question des jeunes contraints à interrompre leur formation après le refus d'une demande d'asile. Il peut être signé sur internet et sera transmis aux autorités cantonales et fédérales "afin de changer la situation".

Apolitique, le mouvement pour l'heure romand veut aussi se rapprocher des Alémaniques "qui sont confrontés aux mêmes situations".

ats/oang

Publié le 07 février 2019 à 21:26 - Modifié le 07 février 2019 à 22:27