Modifié le 13 novembre 2018 à 16:41

Donald Trump s'en prend avec virulence à Emmanuel Macron

Emmanuel Macron et Donald Trump à Paris.
Emmanuel Macron et Donald Trump à Paris. [Ian Langsdon - EPA/Keystone]
Le président américain Donald Trump a raillé sur Twitter mardi la "très faible cote de popularité" d'Emmanuel Macron, dans une série de messages assez agressifs contre son homologue français.

"Le problème est qu'Emmanuel Macron souffre d'une très faible cote de popularité en France, 26%, et un taux de chômage à près de 10%", a écrit le locataire de la Maison Blanche, deux jours après son retour de Paris pour le centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale.

"Il n'y a aucun pays plus nationaliste que la France, des personnes très fières à juste titre", a-t-il poursuivi avant d'écrire, dans un autre tweet et en lettres capitales, "MAKE FRANCE GREAT AGAIN", en écho à son slogan de campagne, "Rendre à l'Amérique sa grandeur".

L'Elysée a relativisé mardi la portée de la série de tweets de Donald Trump, estimant qu'ils étaient "faits pour les Américains". La présidence française s'est refusée "à tout commentaire" officiel.

Série de tweets

Le président américain a tweeté à cinq reprises mardi à propos de la France et d'Emmanuel Macron, ironisant sur l'occupation allemande pendant la Seconde Guerre mondiale pour justifier son opposition à la création d'une armée européenne et s'en prenant aux pratiques commerciales de son allié historique.

"Comment ça a marché pour la France? Ils commençaient à apprendre l'allemand à Paris avant que les Etats-Unis n'arrivent", a-t-il encore ironisé, faisant référence à l'occupation allemande pendant la Seconde Guerre mondiale

afp/lan

Publié le 13 novembre 2018 à 15:41 - Modifié le 13 novembre 2018 à 16:41

CNN attaque la Maison Blanche en justice

La chaîne CNN a annoncé mardi qu'elle attaquait en justice la Maison Blanche, pour avoir retiré la semaine dernière l'accréditation d'un de ses journalistes après un échange houleux avec Donald Trump.

La chaîne a annoncé cette assignation à l'antenne. CNN et le président américain ont une relation conflictuelle depuis des mois, Donald Trump ne cessant de dénoncer la chaîne en continu comme l'incarnation des "Fake News".