Modifié le 12 novembre 2018 à 08:24

Des chats, serpents et scarabées découverts momifiés en Egypte

Les momies de chats ont été découvertes dans des tombeaux de la nécropole de Saqqarah, en Egypte.
Des chats, serpents et scarabées découverts momifiés en Egypte La Matinale / 1 min. / le 12 novembre 2018
Crocodiles, chats, serpents, scarabées. Des momies d'animaux sacrés ont été retrouvées dans sept nouveaux tombeaux de la nécropole de Saqqarah, en Egypte, non loin des pyramides de Gizeh.

Enroulés dans des bandelettes vieilles d'au moins 2600 ans, aux côtés de statuettes en bois, une dizaine de chats ont été momifiés en l'honneur de la déesse Bastet à tête de chat.

Les momies de chats sont extraites de la nécropole de Saqqara, en Egypte. Les momies de chats sont extraites de la nécropole de Saqqara, en Egypte. [Mohamed Abd El Ghany - Reuters]

Une découverte rarissime

Un scarabée momifié est une découverte rarissime, retrouvé dans la nécropole de Saqqara, en Egypte. Un scarabée momifié est une découverte rarissime, retrouvé dans la nécropole de Saqqara, en Egypte. [Mohamed Abd El Ghany - Reuters] Mais les archéologues ont trouvé plus étonnant encore: "des cercueils étaient scellés, avec un dessin de scarabées dessus, raconte Mostafa Waziri, du Conseil suprême des Antiquités égyptiennes. En les ouvrant, on a trouvé plus de 200 petits scarabées, dont un enroulé dans du lin."

Cette trouvaille est extrêmement rare, explique l'archéologue qui assure avoir appelé ses collègues dans les musées du monde entier, sans avoir trouvé de cas similaire. Les momies animales étaient utilisées comme offrandes religieuses.

 

Un nouveau tombeau localisé

Hormis les chats et scarabées, des sarcophages de serpents et de crocodiles ont aussi été trouvés. Des artefacts en forme de serpent retrouvés dans la nécropole de Saqqara, en Egypte. Des artefacts en forme de serpent retrouvés dans la nécropole de Saqqara, en Egypte. [Mohamed Abd El Ghany - Reuters] Les momies animales étaient utilisées comme offrandes religieuses.

Ces découvertes sont prometteuses, et pourraient n'être qu'un début. Les archéologues ont localisé, cette semaine encore, une nouvelle tombe au même endroit. À voir si cette dernière révélera des momies animales ou humaines.

Ariane Lavrilleux/mh

Publié le 12 novembre 2018 à 07:45 - Modifié le 12 novembre 2018 à 08:24