Modifié le 10 novembre 2018

Au moins neuf morts dans un incendie en Californie, Malibu menacé

La Californie encore une fois en proie aux flammes. Neuf personnes sont mortes et des milliers d'habitants ont du évacuer leur maison, notamment à Malibu.
La Californie encore une fois en proie aux flammes. Neuf personnes sont mortes et des milliers d'habitants ont du évacuer leur maison, notamment à Malibu. 12h45 / 1 min. / le 10 novembre 2018
Au moins neuf personnes sont mortes dans un violent incendie qui fait rage depuis jeudi dans le nord de la Californie tandis que, plus au sud, la célèbre station balnéaire de Malibu est menacée par un autre foyer qui se propage rapidement.

Quatre victimes étaient dans leurs véhicules et une autre était sur le sol, tout près, a annoncé vendredi le shérif du comté de Butte. Trois morts ont été découverts vendredi à l'extérieur d'une maison et un autre à son domicile. Des dizaines d'autres personnes étaient portées disparues.

L'incendie baptisé "Camp Fire" s'est déclaré jeudi matin. Alimenté par des vents violents, le sinistre s'est propagé dès l'aube à une très grande vitesse et a partiellement détruit la ville de Paradise.

Plus de 250.000 personnes en tout ont reçu l'ordre d'évacuer dans une vaste région près de Sacramento, la capitale de cet Etat de l'ouest des Etats-Unis, et à Malibu, dans le sud de la Californie. La station balnéaire a dû être évacuée en raison d'un autre incendie, baptisé "Woolsey Fire": il a déjà détruit au moins 150 maisons depuis jeudi.

Trois semaines pour maîtriser le feu

L'incendie a pour le moment consumé plus de 40'000 hectares et n'est maîtrisé qu'à 20%, selon CalFire, l'agence des pompiers de Californie. Trois des 3200 pompiers déployés ont été blessés.

Les autorités estiment qu'il faudra trois semaines pour maîtriser les flammes.

>> La carte des incendies établie par le service forestier californien

agences/gma/lan/sjaq

Publié le 09 novembre 2018 - Modifié le 10 novembre 2018

La Californie, victime des incendiaires

La Californie a été frappée depuis la fin de l'année 2017 par de nombreux incendies meurtriers, rendus particulièrement violents par la sécheresse et les vents.