Modifié le 08 novembre 2018 à 19:23

Douze morts après une fusillade dans un bar-discothèque en Californie

Nouvelle fusillade aux Etats-Unis: au moins 12 morts dans un bar-discothèque en Californie.
Nouvelle fusillade aux Etats-Unis: au moins 12 morts dans un bar-discothèque en Californie. 12h45 / 1 min. / le 08 novembre 2018
Une fusillade a fait douze morts mercredi soir dans un bar-discothèque de la banlieue de Los Angeles, aux Etats-Unis. Le tireur, un ancien soldat âgé de 28 ans, se serait suicidé. Le bar, où se tenait une fête d'étudiants, était bondé.

Selon le shérif du comté de Ventura, onze personnes se trouvant dans le bar ont été tuées, de même qu'un policier intervenant sur les lieux. Le shérif a estimé que les victimes avaient probablement entre 21 et 26 ans. L'attaque a aussi fait de nombreux blessés.

Les faits se sont déroulés dans un bar de musique country, le Borderline Bar and Grill, dans la localité de Thousand Oaks, banlieue résidentielle de Los Angeles. Le bar accueillait au moment du drame une soirée étudiante à laquelle "plusieurs centaines" de jeunes devaient prendre part, ont indiqué les services du shérif.

Un ancien soldat de 28 ans

Le tireur, mort également, n'a pas été comptabilisé parmi les victimes. Le suspect de 28 ans, qui s'est suicidé, avait servi dans le corps d'élite des Marines. "Nous avons eu plusieurs contacts avec lui au fil des ans, pour des incidents mineurs", a déclaré le shérif. L'ex-militaire (2008 à 2013) avait notamment été déployé en Afghanistan durant sept mois.

En avril, des policiers se sont rendus chez lui et, comme il agissait de "manière irrationnelle", ont fait venir des experts de la police en troubles psychologiques, a-t-il poursuivi.

Donald Trump loue la police

Dans un tweet matinal jeudi, le président des Etats-Unis Donald Trump a dit avoir été pleinement tenu informé de la situation en Californie. "Le premier officier de police à entrer dans le bar" a été blessé et il est décédé à l'hôpital, a-t-il précisé.

"La police a fait preuve d'un grand courage. Les unités de la police de la route californienne étaient sur place en trois minutes", a-t-il ajouté.

agences/gma

Publié le 08 novembre 2018 à 12:07 - Modifié le 08 novembre 2018 à 19:23