Modifié le 06 novembre 2018 à 14:43

Des dizaines d'élèves enlevés dans le nord-est anglophone du Cameroun

Enlèvement de 79 enfants dans une école au nord-ouest du Cameroun, théâtre depuis des mois d'un conflit armé.
Enlèvement de 79 enfants dans une école au nord-ouest du Cameroun, théâtre depuis des mois d'un conflit armé. 12h45 / 1 min. / le 06 novembre 2018
Quelque 80 personnes, en majorité des écoliers, ont été enlevés lundi matin dans le nord-ouest du Cameroun. L'opération, menée dans la région anglophone séparatiste, n'a pas encore été revendiquée.

Cet enlèvement a été perpétré à Bamenda, capitale de la région, selon des sources proches de l'armée et du gouvernement camerounais. Outre les élèves, le principal de l'école, un enseignant et un chauffeur ont aussi été kidnappés par des hommes armés non identifiés et emmenés en brousse.

L'acte est le plus important du genre, dans cette zone, depuis le début du conflit avec des séparatistes armés. Ces derniers, en lutte pour obtenir l'avènement d'un Etat indépendant baptisé l'Ambazonie, ont imposé des couvre-feux et fermé des écoles dans le cadre de leurs actions contre le gouvernement.

A la veille de la prestation de serment

Le mouvement a gagné en ampleur l'an dernier, après la répression exercée par le pouvoir contre des manifestations pacifiques. Nombre de personnes ont fui Bamenda et d'autres zones pour trouver refuge dans la partie francophone du pays.

L'opération intervient à la veille de la prestation de serment du président de Paul Biya, réélu pour un septième mandat. Au pouvoir depuis 1982, avait été réélu le 7 octobre.

>>Lire aussi: Paul Biya réélu à la présidence du Cameroun pour un septième mandat

agences/oang

Publié le 05 novembre 2018 à 15:38 - Modifié le 06 novembre 2018 à 14:43