Modifié

Manifestations anti-américaines en Iran sur fond de nouvelles sanctions

Des manifestants iraniens brûlent la bannière des Etats-Unis devant l'ambassade américaine à Téhéran. [Atta Kenare - AFP]
Des manifestants iraniens brûlent la bannière des Etats-Unis devant l'ambassade américaine à Téhéran. [Atta Kenare - AFP]
Des milliers d'Iraniens ont manifesté dimanche pour marquer la prise de l'ambassade américaine lors de la Révolution islamique de 1979, dans un contexte de vives tensions avec Washington, à la veille d'un nouveau train de sanctions contre Téhéran.

Cette célébration annuelle marque le début de l'occupation pendant 444 jours de l'ambassade par des étudiants islamistes, qui avaient retenu en otage plus de 50 diplomates américains. Cela avait abouti à la rupture des relations diplomatiques entre les deux pays.

Aux traditionnels slogans contre les Etats-Unis et drapeaux américains brûlés sont venus s'ajouter d'autres actes de défiance, à la veille de la deuxième vague de sanctions dont doit être l'objet la République islamique: des pancartes moquant l'actuel hôte de la Maison Blanche, Donald Trump, ont été brandies tandis que des manifestants ont piétiné et brûlé de faux dollars.

"Nouvelle tentative de renversement"

La "guerre économique" de Washington est une nouvelle tentative de renversement de la République islamique, a déclaré le commandant des Gardiens de la révolution, armée d'élite du régime, Ali Jafari. "Avec l'aide de Dieu, de la Résistance, et avec la détermination du peuple, cette dernière arme brandie par l'ennemi - la guerre économique - sera vaincue", a-t-il ajouté.

>> Lire aussi: Les Etats-Unis vont rétablir lundi leurs dernières sanctions contre l'Iran

ats/kkub

>> Information traitée dans le flash de 12h sur RTS La Première, le 4 novembre 2018

Publié Modifié