Modifié

Inculpation du suspect dans l'enquête sur les colis piégés aux Etats-Unis

Une arrestation a eu lieu dans le cadre des colis piégés aux Etats-Unis. [Mike Segar - Reuters]
Un suspect a été arrêté dans l'enquête sur les colis piégés aux Etats-Unis / Forum / 2 min. / le 26 octobre 2018
Le suspect arrêté dans l'affaire des colis suspects envoyés à des personnalités anti-Trump a été inculpé de cinq chefs d'accusation, lui faisant risquer jusqu'à 48 ans de prison, a indiqué vendredi le ministre américain de la Justice.

Le ministre de la Justice, Jeff Sessions, a confirmé que l'homme arrêté quelques heures plus tôt dans la région de Fort Lauderdale, en Floride, avait été inculpé de cinq chefs d'accusations fédéraux, y compris l'envoi illégal d'explosifs, qui lui font risquer jusqu'à 48 ans de prison.

Il a été identifié grâce à ses empreintes digitales, retrouvées sur au moins un des paquets, a précisé le directeur du FBI Christopher Wray. Treize engins explosifs ont été au total envoyés à travers les Etats-Unis. "Il se pourrait qu'il y ait d'autres paquets", a-t-il ajouté.

Il s'agit d'un sympathisant pro-Trump, âgé de 56 ans, aux nombreux antécédents judiciaires. Le chef du FBI a précisé qu'il était "trop tôt pour parler des motivations" du suspect.

Nouveaux colis

Depuis lundi, 12 colis suspects contenant des engins explosifs artisanaux ont été retrouvés. Deux autres colis ont été interceptés vendredi, l'un adressé au sénateur démocrate Cory Booker, l'autre à l'ancien directeur du renseignement national James Clapper.

Le sénateur du New Jersey fait partie des démocrates cités parmi les candidats possibles pour la présidentielle américaine de 2020. Le FBI n'a pas immédiatement confirmé la présence d'un 12e colis qui a été annoncée par CNN en direct à l'antenne.

Selon la chaîne, il a été envoyé à ses bureaux de New York mais était spécifiquement destiné à l'ex-directeur des renseignements James Clapper, qui intervient régulièrement sur cette antenne.

La police new-yorkaise a néanmoins confirmé répondre à une alerte au colis suspect dans un bureau de poste situé à quelques rues des bureaux de CNN, au coeur de Manhattan, mais sans le lier à James Clapper.

En pleine campagne électorale

La police américaine a lancé une chasse à l'homme pour retrouver le ou les expéditeurs de ces paquets, envoyés en pleine campagne législative américaine, à moins de deux semaines des élections de mi-mandat.

Parmi les destinataires des colis piégés figurent notamment l'ancien président démocrate Barack Obama, l'ex-secrétaire d'Etat et rivale malheureuse de Donald Trump à la présidentielle 2016 Hillary Clinton, la chaîne CNN, l'acteur Robert de Niro et l'ancien vice-président démocrate Joe Biden.

>> Lire à ce sujet: Les Obama, les Clinton et CNN visés par des "engins potentiellement explosifs"

agences/lgr

Publié Modifié