Modifié le 23 octobre 2018 à 18:25

La Commission européenne rejette le projet de budget 2019 de l'Italie

Les commissaires européens Pierre Moscovici et Valdis Dombrovskis (de g. à d.) avant la réunion de la Commission, où a été discuté le controversé budget italien pour 2019.
La Commission européenne rejette le projet de budget 2019 de l'Italie Forum / 2 min. / le 03 octobre 2018
La Commission européenne a rejeté mardi le projet de budget pour 2019 de l'Italie. Elle exerce pour la première fois une prérogative dont elle s'était dotée durant la crise de la dette souveraine.

La Commission européenne a demandé au gouvernement italien de présenter un budget révisé dans les trois semaines. "Nous ne voyons aucune autre possibilité que de demander au gouvernement italien de faire ainsi", a expliqué Valdis Dombrovskis, vice-président de l'exécutif européen.

L'Italie a envoyé lundi à la Commission une lettre où elle admet que son projet de budget enfreint les règles de l'Union européenne, tout en insistant sur le fait qu'elle s'y tiendra.

"Clarifications pas assez convaincantes"

"Malheureusement, les clarifications reçues hier n'étaient pas assez convaincantes pour changer nos précédentes conclusions voulant qu'il y ait une non observance particulièrement grave de la recommandation adressée à l'Italie par le Conseil le 13 juillet", a poursuivi Valdis Dombrovskis, qui estime que "le gouvernement italien va à l'encontre sciemment et ouvertement des engagements qu'il a pris".

agences/jvia

Publié le 23 octobre 2018 à 16:14 - Modifié le 23 octobre 2018 à 18:25

L'Italie ne "revient pas en arrière"

"Cela ne change rien, que ces messieurs de la spéculation se rassurent, on ne retourne pas en arrière", a déclaré Matteo Salvini, patron de la Ligue et homme fort du gouvernement de coalition avec le Mouvement 5 étoiles en réaction à la décision de Bruxelles.

"Dès demain, nous continuerons à expliquer cette loi de finances", avait déclaré avant même l'annonce de la Commission le vice-Premier ministre italien, Luigi Di Maio, chef de file du Mouvement 5 étoiles, l'un des deux partis de la coalition italienne avec la Ligue.