Modifié le 22 octobre 2018 à 10:45

Washington se retire d'un important traité nucléaire, Moscou proteste

Le président Donald Trump confirme le retrait américain d'un traité nucléaire.
Washington se retire d'un important traité nucléaire, Moscou proteste Le 12h30 / 1 min. / le 21 octobre 2018
Le président américain Donald Trump a annoncé samedi que les Etats-Unis allaient se retirer d'un traité sur les armes nucléaires conclu avec la Russie pendant la Guerre froide.

Donald Trump a accusé Moscou de violer la convention "depuis de nombreuses années".

Ce retrait est motivé par le "rêve" des Américains de dominer seuls le monde, a rapidement réagi une source au ministère russe des Affaires étrangères. Elle a accusé Washington d'avoir "délibérément" sapé cet accord au fil des ans.

Signé en 1987 par les dirigeants américain et soviétique de l'époque, Ronald Reagan et Mikhaïl Gorbatchev, le traité INF (Intermediate Nuclear Forces Treaty) vise au démantèlement des missiles lancés du sol dont la portée est située dans une fourchette de 500 à 5500 km.

Accusations démenties

Washington affirme que la Russie, en violation du traité INF, met au point un système terrestre de lancement de missiles qui lui permettrait de mener des frappes nucléaires en Europe, ce que Moscou dément.

"La Russie n'a pas respecté le traité. Nous allons donc mettre fin à l'accord et développer ces armes", a déclaré le président américain.

agences/br

>> Ecouter l'interview de Marc Finaud dans Forum:

Marc Finaud.
RTS
Forum - Publié le 21 octobre 2018

Publié le 21 octobre 2018 à 03:46 - Modifié le 22 octobre 2018 à 10:45

Pression de Bolton

Donald Trump a fait cette annonce alors que son conseiller à la sécurité nationale, John Bolton, était à Moscou samedi pour "poursuivre le dialogue controversé entamé en juillet entre le président des Etats-Unis et son homologue russe Vladimir Poutine.

Selon le Guardian, c'est John Bolton lui-même qui a fait pression sur le président américain pour un retrait du traité INF. C'est aussi lui qui bloque tout négociation pour une extension du traité New Start sur les missiles stratégiques, qui arrive à expiration en 2021 et que Moscou cherche à prolonger.