Modifié le 13 octobre 2018 à 21:30

Le pasteur Andrew Brunson, libéré par la Turquie, de retour aux Etats-Unis

La libération du pasteur américain Andrew Brunson par la Turquie signe la fin d'une crise diplomatique entre les deux pays.
La libération du pasteur américain Andrew Brunson par la Turquie signe la fin d'une crise diplomatique entre les deux pays. 12h45 / 1 min. / le 13 octobre 2018
Le pasteur américain Andrew Brunson, remis en liberté vendredi en Turquie, a remercié Donald Trump d'avoir oeuvré en sa faveur. Il avait été détenu 21 mois, puis placé en résidence surveillée.

Le pasteur, dont la détention puis l'assignation à résidence en Turquie ont suscité une grave crise entre Ankara et Washington, a embarqué dans un avion militaire américain à l'aéroport Adna Menderes d'Izmir, avec pour première destination la base américaine de Ramstein, en Allemagne, selon son avocat. Il est arrivé samedi à Washington.

La libération du pasteur est un "pas énorme" pour l'amélioration des relations entre les Etats-Unis et la Turquie, a déclaré samedi Donald Trump, remerciant de manière appuyée son homologue turc Recep Tayyip Erdogan.

Reçu par le président américain à la Maison Blanche au lendemain de sa remise en liberté par la justice turque, Andrew Brunson a de son côté remercié Donald Trump, son administration et les élus du Congrès qui ont oeuvré en sa faveur.

La justice turque reprochait au pasteur des liens supposés avec des activistes kurdes et des partisans de Fetullah Gülen, opposant turc réfugié depuis 1999 aux Etats-Unis.

>> Lire également: La Turquie rejette un appel du pasteur au coeur de la crise avec les Etats-Unis

En Turquie depuis 20 ans

Andrew Brunson, placé en résidence surveillée en juillet dernier après 21 mois de détention en Turquie, a été condamné à trois ans et un mois et demi de prison mais le tribunal d'Aliaga, au nord d'Izmir, dans l'ouest de la Turquie, a considéré qu'il avait déjà purgé sa peine.

Installé en Turquie depuis une vingtaine d'années, le pasteur était à la tête d'une petite église protestante à Izmir.

Sur Twitter, le président américain Donald Trump a dit espérer un retour rapide d'Andrew Brunson. "Mes pensées et prières vont au pasteur Brunson, et nous espérons le revoir rapidement et sans encombre à la maison", a-t-il communiqué.

Quant au secrétaire d'Etat américain Mike Pompeo, il a appelé le gouvernement turc à "libérer rapidement" les autres Américains et plusieurs employés locaux des missions diplomatiques américaines toujours détenus en Turquie.

agences/gma

Publié le 13 octobre 2018 à 21:22 - Modifié le 13 octobre 2018 à 21:30