Modifié jeudi à 14:33

Deux séismes en moins de deux heures en Indonésie et en Papouasie

Les deux pays se trouvent sur la ceinture de feu du Pacifique (image d'illustration).
Les deux pays se trouvent sur la ceinture de feu du Pacifique (image d'illustration). [Hotli Simanjuntak - EPA/Keystone]
Un tremblement de terre de magnitude 7 sur l'échelle de Richter a frappé l'île de Nouvelle-Bretagne en Papouasie-Nouvelle-Guinée. Un séisme de magnitude 6 a frappé plus tôt l'Indonésie. Au moins trois personnes sont mortes.

C'est d'abord au large des îles indonésiennes de Java et de Bali que la terre a tremblé dans la nuit. Jeudi matin, un porte-parole de l'agence nationale des catastrophes naturelles a fait état de trois morts.

Le 28 septembre, un séisme de magnitude 7,5 suivi d'un tsunami avait ravagé une bonne partie de l'île indonésienne des Célèbes, à environ 1000 kilomètres au nord de Situbondo. Le bilan provisoire est de quelque 2000 morts.

>> Lire: Le séisme en Indonésie a fait plus de 1700 morts, plus de 5000 disparus

Alerte tsunami

En Papouasie-Nouvelle-Guinée, le séisme a frappé à l'aube. L'épicentre, à une profondeur de près de 40 kilomètres, est situé à 125 kilomètres à l'est de la ville de Kimbe, a indiqué l'Institut américain de géophysique. Au moins deux répliques d'une magnitude supérieure à 5 se sont produites peu après.

Le Centre d'alerte des tsunamis dans le Pacifique a prévenu qu'un raz-de-marée pourrait déferler sur les côtes de ce pays et les îles Salomon. Les vagues devraient monter à moins de 0,3 mètre, avec une amplitude variable selon les îles.

agences/lgr

Publié jeudi à 07:34 - Modifié jeudi à 14:33

Les autorités prolongent les recherches en Indonésie

A la demande des familles, les recherches des disparus à la suite du séisme et du tsunami du 28 septembre dans l'île des Célèbes ont été prolongées d'une journée, jusqu'à vendredi soir, ont annoncé jeudi les autorités indonésiennes.

Plus tôt dans la journée, les autorités indonésiennes avaient annoncé la fin des recherches ce jeudi, même si 5000 personnes étaient toujours portées disparues.

Plus de 2000 corps ont été récupérés, mais les autorités pensent que 5000 autres personnes sont encore portées disparues, et notamment enterrées sous les décombres de bâtiments détruits.