Modifié le 21 septembre 2018 à 13:21

Arrestation de 85 militaires turcs accusés d'être liés aux réseaux Gülen

Des supporters du président turc Erdogan face à des militaires, la nuit de la tentative de putsch , le 16 juillet 2016. (Image d'illustration).
Des supporters du président turc Erdogan face à des militaires, la nuit de la tentative de putsch , le 16 juillet 2016. (Image d'illustration). [Emrah Gurel - AP Photo]
La police turque a arrêté vendredi 85 soldats soupçonnés d'être liés aux réseaux du prédicateur Fethullah Gülen, accusé d'avoir fomenté le putsch manqué de juillet 2016, a indiqué l'agence étatique Anadolu.

Le parquet d'Ankara a émis des mandats d'arrêt pour 110 soldats d'active de l'armée de l'Air, dont 3 colonels et 5 pilotes, dans le cadre d'une enquête visant les structures gulénistes dans l'armée, selon Anadolu. Quatre-vingt-cinq d'entre eux avaient déjà été arrêtés en milieu de matinée, et les recherches se poursuivaient pour les 25 autres.

Plus de 77'000 arrestations

Les autorités turques ont lancé de vastes purges dans l'ensemble des institutions publiques à la suite du putsch manqué de juillet 2016, imputé au prédicateur Fethullah Gülen, un ancien allié du président Recep Tayyip Erdogan, devenu sa bête noire. Installé aux Etats-Unis depuis une vingtaine d'années, Fethullah Gülen nie fermement toute implication.

Plus de 77'000 personnes ont été arrêtées et plus de 150'000 limogées ou suspendues dans le cadre de ces purges, très critiquées à l'étranger, mais nécessaires selon Ankara pour éliminer tout risque de sédition.

ats/pym

Publié le 21 septembre 2018 à 11:29 - Modifié le 21 septembre 2018 à 13:21