Modifié samedi à 12:44

Le super typhon Mangkhut fait au moins quatre morts aux Philippines

Le typhon Mangkhut frappe les Philippines
Le typhon Mangkhut frappe les Philippines L'actu en vidéo / 1 min. / samedi à 12:10
Le super typhon Mangkhut, le plus puissant de l'année, a violemment frappé les Philippines samedi, faisant ses premiers morts et forçant des dizaines de milliers de personnes à quitter leur domicile.

"Ce nombre devrait augmenter au fil des heures", a prévenu le chef du bureau national de la défense civile.

Deux femmes ont été retrouvées, selon la police, ensevelies après un glissement de terrain lié aux fortes pluies provoquées par le typhon qui a touché terre en pleine nuit aux Philippines.

Après le passage de Mangkhut, qui se dirige désormais vers les zones densément peuplées du sud de la Chine, les sauveteurs philippins ont été déployés dans les régions rurales et vallonnées les plus violemment touchées.

Jusqu'à 330 km/h

Les vents ont atteint par endroit les 330 km/h. Mangkhut soufflait encore avec des rafales allant jusqu'à 260 km/h au moment où il a quitté le territoire philippin.

L'étendue des dégâts est apparue samedi au fil de la journée, avec des écroulements de pans de colline gorgés d'eau, des flots incontrôlables dévalant les rues et l'évacuation d'habitants de leurs maisons inondées.

Un peu plus de 105.000 personnes ont quitté leur domicile pour fuir les intempéries apportées par le typhon dans cette région principalement rurale et agricole.

afp/tmun/mh

Publié samedi à 08:15 - Modifié samedi à 12:44

Une vingtaine de typhons par an

Les Philippines sont frappées chaque année par une vingtaine de typhons qui font des centaines de morts et aggravent la pauvreté de millions de personnes.

Une alerte "signal quatre" avait aussi été émise pour Haiyan, le typhon le plus meurtrier à avoir touché les Philippines, en novembre 2013, avec des vents dépassant les 315 km/h.

Des vagues géantes, semblables à celles provoquées par un tsunami, avaient tout dévasté sur leur passage. La catastrophe avait fait plus de 7350 morts ou disparus et privé de logement plus de quatre millions d'habitants.