Modifié le 12 septembre 2018 à 07:10

Des images inédites au coeur du chaos du 11 septembre ont été diffusées

Des images inédites et apocalyptiques des attentats du 11 septembre, restaurées par un ancien cameraman de CBS.
Des images inédites et apocalyptiques des attentats du 11 septembre, restaurées par un ancien cameraman de CBS. 19h30 / 2 min. / le 11 septembre 2018
Alors que ce mardi constitue le 17e anniversaire des attentats du 11 septembre 2001, un ancien caméraman de la chaîne CBS a dévoilé des images inédites et restaurées montrant la chute des tours jumelles du World Trade Center.

L'attaque terroriste contre le World Trade Center avait fait 3000 morts et 6000 blessés, changeant la face du monde à l'aube du XXIe siècle. A l'occasion de l'anniversaire de l’événement, des images inédites refont surface.

Mark LaGanga, ex-employé de la chaîne CBS, a publié un long clip regroupant ces images il y a quelques jours sur Youtube. Il s'agit d'une demi-heure de scènes saisissantes et apocalyptiques qui commencent après l'effondrement de la première tour.

Travail sur le son et l'image

Le caméraman était parvenu à pénétrer dans le hall du World Trade Center et a recueilli les témoignages de passants, de pompiers, de secouristes. Il a également filmé l'effondrement de la deuxième tour.

Pourquoi ces images apparaissent-elles aujourd'hui? Mark LaGanga vient de les restaurer complètement et elles sont désormais en haute définition. Et surtout un travail technique extraordinaire de récupération du son a pu être effectué.

Dix-sept ans après, ces images réactivent le traumatisme et donnent encore le vertige. Elles ont déjà été vues près de dix millions de fois sur Youtube.

>> L'intégralité des images diffusées par Mark LaGanga sur Youtube:

mc/boi

Publié le 11 septembre 2018 à 19:00 - Modifié le 12 septembre 2018 à 07:10

1100 victimes toujours pas identifiées

Dix-sept ans après les attentats, les restes humains de plus de 1100 victimes n'ont toujours pas été identifiés. Mais dans un laboratoire de Manhattan, une équipe poursuit inlassablement le travail d'identification, aidée par les progrès technologiques.

Chaque jour, sept jours sur sept, le protocole se répète des dizaines de fois. Les équipes se focalisent sur un fragment d'os retrouvé après le 11 septembre sur le site du World Trade Center auquel il n'a pas été possible d'associer un ADN. Découpé, réduit en poudre, ce reste humain est ensuite mélangé à deux produits chimiques capables d'exposer l'ADN puis de l'extraire. Voilà la théorie, mais dans la pratique, le succès de l'opération n'est pas garanti.

Les quelque 22'000 restes humains trouvés sur le site depuis les attaques ont tous déjà été testés, certains 10 ou 15 fois. Mais un gros millier se refuse encore à parler (afp).

Donald Trump loue les "héros" du vol 93

Donald Trump a rendu hommage mardi à Shanksville aux "héros" du vol 93. Ils ont "changé le cours de l'histoire", a-t-il dit.

Sous un ciel gris, le président américain a loué le courage de "ces hommes et ces femmes de tous horizons", à l'issue d'une cérémonie où les noms des 40 passagers et membres d'équipage ont été lus, un à un, dont certains par des proches - un père, un mari, une soeur, un cousin - la voix brisée.

C'est au milieu de ces collines de Pennsylvanie, à quelque 200 km au nord-ouest de Washington, que l'un des quatre avions détournés par des membres d'Al-Qaïda s'est écrasé le 11 septembre 2001, à 10h03.