Modifié le 04 septembre 2018 à 18:45

Le président de l'Assemblée nationale française succède à Nicolas Hulot

François de Rugy, nouveau président de l'Assemblée nationale française.
François de Rugy, nouveau président de l'Assemblée nationale française. [Christophe Archambault - AFP]
François de Rugy, président de l'Assemblée nationale française, est nommé à la tête du ministère de la Transition écologique, une semaine après la démission de Nicolas Hulot. L'ex-nageuse Roxana Maracineanu est elle nommée ministre des Sports.

Âgé de 44 ans, François de Rugy obtient pour la première fois un portefeuille ministériel. Chantre depuis toujours d'une écologie "réformiste", il avait rompu en août 2015 avec le mouvement Europe Ecologie Les Verts (EELV) en critiquant la "dérive gauchiste" de ses camarades et leur choix de ne pas participer au gouvernement de Manuel Valls, avant d'apporter son soutien à Emmanuel Macron durant la campagne présidentielle.

Il préside l'Assemblée nationale depuis le début de la mandature.

>> Ecouter la réaction dans Forum de l'eurodéputé belge Philippe Lamberts:

L'eurodéputé belge Philippe Lamberts.
Dirk Waem - Belga/AFP
Forum - Publié le 04 septembre 2018

Remaniement très limité

Le départ inattendu de Nicolas Hulot, auquel s'est ajoutée mardi matin la démission surprise de la ministre des Sports Laura Flessel, a contraint l'exécutif à effectuer un remaniement, resté toutefois très limité.

L'ancienne championne olympique d'escrime très populaire sera remplacée aux Sports par l'ex-nageuse Roxana Maracineanu, a précisé la présidence française.

Aucun autre changement au sein du gouvernement n'est annoncé avec ce remaniement.

>> Ecouter la réaction

agences/dk/pym

Publié le 04 septembre 2018 à 13:04 - Modifié le 04 septembre 2018 à 18:45

Richard Ferrand favori pour présider l'Assemblée nationale

Le chef de file des députés La République en Marche, Richard Ferrand, est favori pour succéder à François de Rugy à la présidence de l'Assemblée nationale, a-t-on appris mardi de sources parlementaires concordantes.

Richard Ferrand n'a jamais caché son souhait de briguer le poste de quatrième personnage de l'Etat. Elu de Bretagne, proche d'Emmanuel Macron, Richard Ferrand est brièvement entré au gouvernement en mai 2017 avant de se retirer en raison d'ennuis judiciaires.