Modifié le 21 janvier 2019 à 14:58

Renforcement de l'autonomie catalane promis par Pedro Sanchez

Pedro Sanchez face à son parti le 3 septembre 2018.
Pedro Sanchez face à son parti le 3 septembre 2018. [Emilio Naranjo - Keystone]
Pedro Sanchez a promis lundi aux Catalans un référendum sur davantage d'autonomie, avec un nouveau statut possible pour cette région. Mais le chef du gouvernement espagnol refuse toujours l'idée d'un vote sur l'indépendance.

Les séparatistes catalans voulaient aller un cran plus loin, avec un vote sur l'indépendance de leur région. Pedro Sanchez écarte cette hypothèse, mais il promet néanmoins "un vote (...) pour un renforcement de l'autonomie de la Catalogne". Il l'a dit à la radio Cadena SER, sans pour autant avancer une date pour ce référendum.

Cette démarche du socialiste est motivée par un problème politique, la Catalogne ayant actuellement un statut qu'elle n'a pas voté.

Pedro Sanchez a entamé un dialogue depuis son arrivée au pouvoir, le 1er juin dernier, avec le président indépendantiste catalan Quim Torra. Il rejette par contre catégoriquement toute option de référendum sur l'autodétermination.

Réaction immédiate des indépendantistes

"Le processus d'indépendance est irréversible", a répliqué Quim Torra dans une interview diffusée simultanément sur la chaîne catalane TV3, affirmant que "le droit à l'autodétermination de la Catalogne ne peut pas être mis sous le tapis".

ats/doc

Publié le 03 septembre 2018 à 16:26 - Modifié le 21 janvier 2019 à 14:58

La Catalogne en crise depuis 2017

Une grave crise politique secoue la région catalane, en particulier depuis le 1er octobre 2017, quand l'ancien président indépendantiste Carles Puigdemont a organisé un référendum d'autodétermination, malgré l'interdiction proclamée par le Tribunal constitutionnel espagnol.

Le Parlement catalan a proclamé l'indépendance le 27 octobre, ce qui a entraîné la mise sous tutelle de la région par l'État.

Carles Puigdemont et plusieurs dirigeants catalans sont poursuivis pour rébellion. Ils sont en exil en Belgique pour échapper à la justice espagnole.