Modifié

Accusé d'avoir couvert des abus sexuels, le pape ne répondra pas

Le pape François salue la foule alors qu'il s'apprête à quitter Dublin, ce 26 août 2018, [JOE GIDDENS - AP PA]
Accusé d'avoir couvert des abus sexuels, le pape ne répondra pas / La Matinale / 1 min. / le 27 août 2018
Le pape François a déclaré dimanche qu'il ne répondrait pas aux accusations portées contre lui selon lesquelles il aurait couvert des faits d'abus sexuels imputés à un éminent cardinal américain.

Dans un document en forme de déclaration distribué à la presse catholique conservatrice pendant la visite du pape en Irlande, l'archevêque Carlo Maria Vigano, nonce apostolique à Washington entre 2011 et 2016, invite le pape à démissionner,  l'accusant d'avoir eu connaissance pendant cinq ans d'abus sexuels commis par le cardinal américain Theodore McCarrick avant d'accepter sa démission le mois dernier.

Omerta ecclésiastique

Dans un style particulièrement direct, Vigano évoque "une conspiration du silence" au sein de l'Eglise "pas si différente de celle qui prévaut dans la mafia".

Le pape François, qui s'adressait aux journalistes à bord de l'avion qui le ramenait au Vatican après un voyage de deux jours en Irlande, a déclaré qu'il ne dirait "pas un mot" sur le document de 11 pages "qui parle de lui-même".

"J'ai lu cette déclaration ce matin. Je l'ai lue et je dirai sincèrement que je dois dire ceci, à vous et à tous ceux qui sont intéressés: lisez attentivement le document et jugez-le par vous-même".

reuters/br

Publié Modifié

Hauts responsables informés

L'archevêque Carlo Maria Vigano dit avoir informé dès 2006 de hauts responsables du Vatican de soupçons d'abus sexuels commis par le cardinal Theodore McCarrick lorsqu'il était évêque dans deux diocèses du New Jersey entre 1981 et 2001.

S'en prenant dans son texte aux "réseaux homosexuels dans l'Eglise", il dit n'avoir jamais reçu de réponse à sa note envoyée en 2006. Il ajoute avoir alerté François en juin 2013 juste après son élection.

Theodore McCarrick, 88 ans, a démissionné le mois dernier et a été privé de son titre. Il est accusé d'abus sexuels sur un mineur commis il y a près de 50 ans et d'avoir forcé des séminaristes adultes à partager son lit.