Modifié

Retrouvailles entre Sud et Nord-Coréens 65 ans après leur séparation

Des Sud-Coréens ont pu franchir la frontière à la rencontre de leur famille [RTS]
Des Sud-Coréens ont pu franchir la frontière à la rencontre de leur famille / 12h45 / 1 min. / le 20 août 2018
Des dizaines de Sud-Coréens ont pu se rendre au Nord lundi pour de poignantes réunions de familles avec des parents qu'ils n'avaient pas revus depuis la Guerre de Corée (1950-1953), qui avait séparé des millions de personnes.

Huitante-neuf Coréens ont été tirés au sort pour cette série de réunions qui durera jusqu'à mercredi sous la supervision d'agents nord-coréens. Depuis 2000, le Nord et le Sud ont organisé 20 séries de réunions de familles, au gré de l'amélioration des relations bilatérales.

De lundi à mercredi, les participants passeront environ 11 heures avec les membres de leur famille au Nord, souvent sous la supervision d'agents nord-coréens, avant de se séparer à nouveau, probablement pour toujours.

Climat de détente

Aucun traité de paix n'ayant été signé, Nord et Sud sont encore, techniquement, en état de guerre, et toute communication civile est proscrite.

Cette série, la première depuis 3 ans, est une illustration supplémentaire de la détente entre les deux camps, après des années de montée des tensions dues aux programmes nucléaire et balistique de Pyongyang.

Le temps est compté

Initialement, 130'000 Sud-Coréens s'étaient portés candidats en 2000 pour ces réunions, mais la majorité sont aujourd'hui décédés et la plupart des survivants ont plus de 80 ans.

Certains de ceux qui avaient été tirés au sort pour la réunion cette année ont renoncé en apprenant que leur proche de l'autre côté de la frontière était mort.

Ceux qui ont participé par le passé à ces rencontres ont souvent regretté que ce soit trop court. La plupart ont aussi raconté à quel point les "adieux", à la fin des trois jours, pouvaient être éprouvants.

afp/puga

Publié Modifié