Modifié le 10 août 2018

La Turquie promet des représailles après la hausse de taxes américaines

Le président turc Recep Tayyip Erdogan.
Le président turc Recep Tayyip Erdogan. [AP Photo/Burhan Ozbilici - ]
La Turquie a estimé vendredi qu'une hausse des taxes sur l'acier et l'aluminium, annoncée par le président américain Donald Trump, affecterait les relations entre les deux pays, et a promis des représailles.

"Les Etats-Unis devraient savoir que le seul résultat de telles sanctions (...) est d'affecter nos relations d'alliés", a déclaré le ministère des Affaires étrangères. "Comme toutes les mesures prises contre la Turquie, elles trouveront leur réponse", a ajouté le ministère, précisant que la décision "ignorait" les règles de l'Organisation mondiale du commerce (OMC).

La Turquie condamne les propos de Donald Trump

Le ministère a encore estimé que les commentaires faits par Donald Trump sur Twitter étaient "impossibles à concilier avec le sérieux (d'un homme) d'Etat".

Les annonces faites vendredi par Donald Trump d'une forte augmentation des taxes à l'importation sur l'acier et l'aluminium turcs ont entraîné un effondrement de la livre turque, qui a perdu près du quart de sa valeur face au dollar dans la journée.

>> Lire: Les Etats-Unis s'attaquent à l'acier et à l'aluminium turcs, sur fond de crise

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a dénoncé une "guerre économique" et appelé la population à la "lutte nationale" en échangeant ses devises.

>> Lire: La livre turque s'enfonce davantage après le discours du président Erdogan

afp/hend

Publié le 10 août 2018 - Modifié le 10 août 2018