Modifié le 23 août 2018 à 10:42

Les rappeurs Booba et Kaaris restent en détention jusqu'en septembre

Les rappeurs français Booba et Kaaris restent derrière les barreaux
Les rappeurs français Booba et Kaaris restent derrière les barreaux 12h45 / 1 min. / le 04 août 2018
Les frères ennemis du rap français Booba et Kaaris ont été placés en détention provisoire dans la nuit de vendredi à samedi en attendant leur procès pour la rixe de l'aéroport d'Orly, renvoyé au 6 septembre.

Les juges de Créteil ont infligé la même mesure aux neuf autres prévenus, qui escortaient les deux artistes mercredi et passeront le mois à venir en prison.

Ils ont en effet estimé que le risque de pression et de réitération des mêmes faits étaient trop grands pour laisser les deux groupes rivaux en liberté jusqu'à la nouvelle date retenue, en dépit d'un début de mea culpa de Booba.

Booba et Kaaris, ainsi que les neuf autres personnes poursuivies notamment pour "violences aggravées", sont apparus en fin de soirée dans des box, clan par clan. Ils risquent jusqu'à 7 ans de prison et 100'000 euros d'amende.

Baston à l'aéroport

C'est dans une salle d'embarquement de l'aéroport d'Orly que les ex-acolytes, tous deux en partance pour Barcelone, se sont rencontrés, puis ont échangé des coups au milieu de passagers effarés, provoquant des retards sur certains vols et la fermeture temporaire du hall.

Des plaintes ont été déposées contre eux par Air France, Aéroports de Paris et une boutique de duty free.

reuters/nr

Informations traitées dans les flashes horaires de la radio

Publié le 04 août 2018 à 12:23 - Modifié le 23 août 2018 à 10:42