Modifié le 19 juillet 2018 à 07:23

Deux ans après le putsch manqué, l'Etat d'urgence est levé en Turquie

Initialement mis en place le 20 juillet 2016 au lendemain du putsch manqué, l'Etat d'urgence en Turquie a finalement été levé jeudi à 01h00 locale, soit minuit en Suisse.
Initialement mis en place le 20 juillet 2016 au lendemain du putsch manqué, l'Etat d'urgence en Turquie a finalement été levé jeudi à 01h00 locale, soit minuit en Suisse. [Emrah Gurel - keystone]
Le régime d'Etat d'urgence, instauré au lendemain de la tentative de coup d'Etat manqué en juillet 2016, est arrivé à expiration tôt jeudi en Turquie et ne sera pas prolongé, a rapporté l'agence de presse étatique Anadolu.

Ce régime d'exception avait été initialement mis en place le 20 juillet 2016 pour une durée de trois mois, mais avait sans cesse été renouvelé depuis.

La septième et dernière extension de trois mois a expiré jeudi à 01h00 (minuit en Suisse), le gouvernement turc ayant annoncé  qu'il n'y aurait pas de nouvelle prolongation.

Ankara impute la tentative de coup d'Etat au prédicateur Fethullah Gülen, qui réside depuis une vingtaine d'années aux Etats-Unis.

>> Relire: La Turquie commémore le putsch raté contre Erdogan il y a deux ans

Victoire électorale

L'état d'urgence a permis aux autorités turques de traquer de façon implacable les putschistes présumés et leurs sympathisants présumés. Elles ont aussi visé des opposants pro-kurdes, des journalistes et des ONG.

La levée du régime d'exception survient moins d'un mois après la victoire de Recep Tayyip Erdogan à des élections cruciales  qui lui ont accordé de nouveaux pouvoirs, comme la possibilité d'émettre dans de nombreux domaines des décrets à valeur de loi, comme sous l'état d'urgence.

ats/nn

Publié le 19 juillet 2018 à 02:37 - Modifié le 19 juillet 2018 à 07:23