Modifié le 17 juillet 2018 à 06:56

Les députés anglais votent le projet douanier post-Brexit de Theresa May

La Première ministre britannique Theresa May a obtenu lundi le feu vert de la Chambre des Communes à son projet sur les futures relations douanières avec l'Union européenne, mais seulement après avoir cédé aux pressions des partisans d'un "Brexit dur" au sein du Parti conservateur.
La Première ministre britannique Theresa May a obtenu lundi le feu vert de la Chambre des Communes à son projet sur les futures relations douanières avec l'Union européenne, mais seulement après avoir cédé aux pressions des partisans d'un "Brexit dur" au sein du Parti conservateur. [Peter Nicholls - REUTERS]
La Première ministre britannique Theresa May a réussi à faire passer lundi au Parlement son projet de loi sur le fonctionnement des douanes après la sortie de l'Union européenne, mais au prix de concessions aux eurosceptiques.

Le texte a été adopté lundi dans la soirée par les députés de la Chambre des communes par 318 voix contre 285. Il doit maintenant faire l'objet d'un examen devant les Lords, la chambre haute du Parlement britannique.

Downing Street avait confirmé dans la journée avoir accepté des changements proposés notamment sous la houlette du député ultraconservateur Jacob Rees-Mogg, ardent défenseur d'un Brexit sans concession. "Je me réjouis toujours d'entendre les préoccupations de mes collègues", a déclaré la Première ministre aux députés.

Europhiles mécontents

Reste qu'en satisfaisant les eurosceptiques, Theresa May s'est exposée aux critiques des europhiles de son propre camp.

Pour exprimer son profond désaccord avec les concessions accordées par le gouvernement, le secrétaire d'Etat à la Défense Guto Bebb a ainsi annoncé dans la soirée qu'il démissionnait de ses fonctions.

ats/nn

Publié le 17 juillet 2018 à 02:35 - Modifié le 17 juillet 2018 à 06:56