Modifié le 17 juillet 2018 à 07:40

Aux côtés de Poutine, Trump qualifie de "désastre" l'enquête russe

Donald Trump et Vladimir Poutine lors de leur conférence de presse conjointe.
Aux côtés de Poutine, Trump qualifie de "désastre" l'enquête russe La Matinale / 2 min. / le 17 juillet 2018
Donald Trump a qualifié de "désastre" l'enquête sur l'ingérence russe dans la présidentielle américaine, assurant en avoir parlé avec Vladimir Poutine lors de leur tête-à-tête lundi à Helsinki. Le président russe a démenti toute interférence.

"Cette enquête est un désastre (...). Il n'y a eu aucune collusion. Tout le monde le sait (...). Nous avons mené une campagne remarquable et c'est la raison pour laquelle je suis président", a déclaré le président américain lors d'une conférence de presse commune avec Vladimir Poutine.

"Le président (Poutine) a contesté avec force" une telle ingérence, a-t-il affirmé, semblant prendre le parti du chef de l'Etat russe contre l'avis des agences américaines de renseignement qui ont conclu à l'ingérence russe.

Il a précisé avoir évoqué le sujet avec le chef du Kremlin, lequel a de nouveau publiquement démenti toute interférence de Moscou.

"J'ai dû répéter ce que j'ai déjà dit à plusieurs reprises: le gouvernement russe ne s'est jamais ingéré et n'entend pas s'ingérer dans les affaires internes des Etats-Unis, y compris dans le processus électoral", a affirmé Vladimir Poutine.

"Pas de raison objective" aux tensions américano-russes

"Il est évident pour tout le monde que nos relations bilatérales traversent une période difficile mais en dépit de ces difficultés, il n'y pas de raison objective à cette atmosphère tendue", a ajouté le président russe.

Donald Trump s'est lui félicité de son "dialogue "direct et ouvert" avec son homologue russe. "Je viens de conclure une réunion avec le président Poutine sur une série de questions critiques pour nos deux pays. Nous avons eu un dialogue direct, ouvert et très productif", a-t-il déclaré.

Quelques heures avant la première poignée de main entre les deux hommes, Donald Trump avait attribué les mauvaises relations entre Washington et Moscou à "des années de stupidité de la part des Etats-Unis" et "à la chasse aux sorcières" menée selon lui par le FBI qui enquête sur l'interférence russe dans la présidentielle de 2016.

agences/mre

Publié le 16 juillet 2018 à 13:34 - Modifié le 17 juillet 2018 à 07:40

Poutine voulait voir Trump gagner en 2016

Vladimir Poutine a reconnu qu'il voulait voir Donald Trump remporter l'élection présidentielle aux Etats-Unis car "il parlait de normalisation des relations russo-américaines".

"Oui, je voulais qu'il gagne parce qu'il parlait de normalisation des relations russo-américaines", a-t-il déclaré.

Les rumeurs faisant état de dossiers compromettants détenus par Moscou sur Donald Trump sont une "absurdité", a également affirmé Vladimir Poutine.

"Il serait difficile d'imaginer une plus grande absurdité! Sortez-vous ces idioties de la tête", a-t-il lancé.