Modifié le 09 juillet 2018 à 21:38

Face aux critiques, Emmanuel Macron tient un discours aux accents sociaux

La stratégie de communication d'Emmanuel Macron: la dispersion ou la diversion ?
La stratégie de communication d'Emmanuel Macron: la dispersion ou la diversion ? 19h30 / 3 min. / le 09 juillet 2018
Malmené dans les sondages, le président français Emmanuel Macron s'est défendu lundi devant les parlementaires réunis à Versailles de mener une politique "pour les riches".

Son discours, qui a duré plus d'une heure, a tracé les grandes lignes de ses projets de réforme pour les mois à venir.

Emmanuel Macron a décidé d'organiser tous les ans ce rendez-vous inspiré des "discours sur l'état de l'Union" des présidents américains, et ce malgré les critiques brocardant un exercice "monarchique" dans le palais du roi Louis XIV à Versailles et le boycott de certains députés de gauche et de droite.

"Un Etat de providence du XXIe siècle"

La "priorité de l'année qui vient" sera de "construire l'État-providence du XXIe siècle", a-t-il déclaré, souhaitant un système "émancipateur, universel, efficace" et "responsabilisant".  "Des pans entiers de notre population sont trop peu ou trop couverts" par le système de sécurité sociale, a-t-il notamment estimé.

Le président a également évoqué les élections européennes de 2019, estimant que l'affrontement entre les "progressistes" et "nationalistes" serait "au coeur" de ce scrutin.

>> Emmanuel Macron fait le bilan de son année de présidence devant le Congrès:

Emmanuel Macron dans le Palais de Versailles.
Charles Platiau - AFP
Forum - Publié le 09 juillet 2018

afp/lan

Publié le 09 juillet 2018 à 19:18 - Modifié le 09 juillet 2018 à 21:38