Modifié le 13 juin 2018 à 08:53

Donald Trump et Kim Jong-un acceptent leurs invitations mutuelles

Kim Jong-un et Donald Trump ont accepté leurs invitations mutuelles à visiter leurs pays respectifs.
Kim Jong-un et Donald Trump ont accepté leurs invitations mutuelles à visiter leurs pays respectifs. [Kevin Lim - Keystone/EPA]
Kim Jong-un et Donald Trump se sont mutuellement invités à se rendre respectivement aux Etats-Unis et en Corée du Nord et tous deux ont accepté cette invitation, rapporte mercredi l'agence de presse nord-coréenne KCNA.

"Kim Jong-un a invité Trump à venir à Pyongyang au moment qui lui convient et Trump a invité Kim Jong-un à se rendre aux Etats-Unis. Les deux dirigeants ont chacun accepté avec plaisir l'invitation de l'autre", écrit KCNA.

Dans son premier compte rendu du sommet de Singapour, l'agence de presse officielle du régime estime que cette le sommet historique de Sinagpour entre Donald Trump et Kim Jong-un ouvrait la voie à "un tournant radical".

Donald Trump promet d'inviter Kim Jong-un à Washington:

Donald Trump promet d'inviter Kim Jong-un à Washington.
L'actu en vidéo - Publié le 12 juin 2018

KCNA affirme que le leader nord-coréen a convaincu son interlocuteur de mettre fin aux "actions militaires irritantes et hostiles" dans la péninsule coréenne. Elle assure également que Donald Trump a évoqué "une levée des sanctions" contre le régime de Pyongyang.

La Maison Blanche n'a pas réagi à ces informations pour le moment. Donald Trump a assuré pendant sa conférence de presse que la levée des sanctions n'interviendrait qu'une fois que le processus de dénucléarisation aurait été enclenché de manière satisfaisante.

"Le monde a fait un grand pas qui l'éloigne d'une potentielle catastrophe nucléaire! Plus de lancements de fusées, d'essais ou de recherche nucléaires !", a écrit pour sa part Donald Trump dans un tweet, sans confirmer pour l'heure avoir accepté l'invitation à Pyongyang.

>> Lire aussi: Nombreuses questions en suspens après le tête-à-tête historique Kim-Trump

"Un grand pas", une "ère nouvelle"

Pour le journal officiel nord-coréen Rodong Sinmun, qui publie en Une les photos de la poignée de main historique entre Donald Trump et Kim Jong-un, "la rencontre du siècle ouvre une nouvelle ère de l'histoire des relations" entre les deux pays ennemis.

"La traversée mouvementée vers la dénucléarisation de la péninsule coréenne et une paix permanente ne fait que commencer", analyse avec plus de prudence le journal sud-coréen Hankook.

L'événement était inimaginable il y a encore quelques mois, alors que Donald Trump et Kim Jong-un échangeaient presque quotidiennement insultes personnelles et menaces de guerre nucléaire.

>> Le suivi minute par minute du sommet: Trump et Kim s'engagent à une "dénucléarisation complète" de la Corée lors d'un sommet historique

afp/ebz

Publié le 13 juin 2018 à 07:53 - Modifié le 13 juin 2018 à 08:53

Le Japon juge "vitaux" les exercices militaires américano-sud-coréens

Les manoeuvres entre les Etats-Unis et la Corée du Sud ainsi que la présence de troupes américaines dans ce pays "jouent un rôle vital" pour la sécurité régionale, a déclaré mercredi le ministre japonais de la Défense après l'annonce par le président américain Donald Trump d'une suspension de ces exercices.

"Les exercices et la présence militaire américaine jouent un rôle vital dans la sécurité de l'Asie de l'Est. J'espère pouvoir faire partager ce constat par le Japon et les Etats-Unis ou par le Japon, les Etats-Unis et la Corée du Sud", a lancé le ministre, Itsunori Onodera, en réponse à une question sur l'annonce surprise de Donald Trump.