Modifié le 09 juin 2018 à 09:54

Des pirates chinois ont volé des données à la marine américaine

La Chine tente de rattraper son retard militaire sur les mers. Ici son unique porte-avions.
La Chine essaye de rattraper son retard militaire sur les mers. [Stringer - Reuters]
Des pirates informatiques chinois ont dérobé des données secrètes à un sous-traitant de la marine américaine. Parmi les informations figurent les plans d'un missile anti-navire lancé d'un sous-marin, affirme le Washington Post.

Des enquêteurs du FBI ont indiqué que l'attaque contre les serveurs de ce sous-traitant avait été menée en janvier et février par des hackers du ministère chinois de la Sécurité d'Etat.

Le sous-traitant, qui n'a pas été nommé par le Washington Post, travaille pour un centre chargé de la recherche et du développement des armes sous-marines de la marine américaine.

Informations sur un projet top-secret

Le quotidien affirme que les pirates ont réussi à voler 614 gigabytes de données, dont des informations sur un projet peu connu au nom de code "Sea Dragon". Le Pentagone a été avare en informations sur ce projet lancé en 2012 et qui a pour but d'adapter les technologies militaires existantes à de nouveaux usages.

A la demande de l'US Navy, le Washington Post a accepté de ne pas donner de détails sur un nouveau missile anti-navire, mais a indiqué qu'il s'agissait d'un engin supersonique qui pouvait être lancé à partir d'un sous-marin.

ats/mre

Publié le 09 juin 2018 à 08:04 - Modifié le 09 juin 2018 à 09:54

Nombreux vols

Les pirates informatiques chinois ciblent continuellement l'armée américaine pour tenter de dérober des secrets sur les matériels ou les procédures.

Le Pentagone avait notamment reconnu qu'ils avaient déjà réussi à voler des informations cruciales sur le F-35, l'avion furtif multirôle de cinquième génération déployé ces dernières années mais aussi sur la nouvelle version du fameux système de missiles anti-missiles Patriot.

Condamnés pour avoir espionné pour la Chine

Dans un tout autre dossier, un jury fédéral de l'Etat américain de Virginie a reconnu vendredi un ancien agent de la CIA coupable d'espionnage pour avoir transmis des documents confidentiels à la Chine, a annoncé le département d'Etat américain.

Agé de 61 ans, l'homme, qui a quitté les services gouvernementaux en 2012 risque une peine d'emprisonnement à perpétuité. Le verdict sera prononcé le 21 septembre prochain.

Un autre ex-officier de l'Agence américaine du renseignement militaire a été arrêté la semaine dernière pour des accusations d'espionnage au bénéfice de la Chine. En mai, un ancien agent de la CIA a été inculpé de conspiration pour avoir rassemblé des informations confidentielles afin de les transmettre au gouvernement chinois.