Modifié le 05 juin 2018 à 08:48

Facebook poursuivi en justice pour ses publicités électorales aux Etats-Unis

"La loi s'applique à tout le monde", a affirmé le procureur général de l'Etat de Washington, Bob Ferguson.
"La loi s'applique à tout le monde", a affirmé le procureur général de l'Etat de Washington, Bob Ferguson. [Reuters - Reuters]
L'Etat de Washington a poursuivi en justice Facebook et Alphabet, maison mère de Google, qu'il accuse d'avoir violé la loi de financement des campagnes électorales en étant incapables d'identifier les acheteurs de ces publicités.

Bob Ferguson, procureur général de l'Etat de Washington, a déclaré vouloir obtenir des sanctions contre les deux entreprises pour n'avoir pas révélé les achats d'espaces publicitaires effectués dans le cadre des élections d'Etats depuis 2013.

Facebook a déclaré vouloir régler le litige rapidement après avoir annoncé récemment la mise en place d'outils permettant aux utilisateurs de voir qui diffuse des publicités à des fins électorales sur le réseau social.

Laxisme

Facebook et Google font face à des critiques de la part de parlementaires et d'utilisateurs, qui leur reprochent leur laxisme en matière de lutte contre les fausses nouvelles et le rôle qu'elles ont pu jouer dans l'ingérence présumée de la Russie dans la campagne électorale américaine de 2016.

agences/cpi

Publié le 05 juin 2018 à 05:54 - Modifié le 05 juin 2018 à 08:48

Loi spécifique à l'Etat de Washington

Contrairement à la plupart des juridictions américaines, l'Etat de Washington dispose depuis les années 1970 d'une loi obligeant les annonceurs à dire qui paye une publicité politique et de pouvoir les rendre disponibles au public. Dans les autres Etats, cette tâche incombe aux acheteurs eux-mêmes.

Or tant Facebook que Google ont failli à ces obligations depuis plusieurs années. Ils ont promis plus de transparence en faisant explicitement apparaître qui finance ces messages.