Modifié le 31 mai 2018 à 15:40

Deux pays européens condamnés pour avoir hébergé des prisons de la CIA

Le logo de la CIA dans le hall d'entrée du siège de l'agence à Langley, en Virginie.
Le logo de la CIA dans le hall d'entrée du siège de l'agence à Langley, en Virginie. [Saul Loeb - AFP]
Après la Pologne en 2015, la Lituanie et la Roumanie ont été condamnées jeudi par la Cour européenne des droits de l'homme (CEDH) pour leur participation au programme de prisons secrètes de la CIA.

La Cour avait été saisie par deux prisonniers de Guantanamo qui affirmaient avoir été détenus au secret dans ces pays entre 2004 et 2006. Leurs requêtes avaient été examinées publiquement par la Cour en juin 2016.

Dans deux arrêts distincts, la Cour a condamné les autorités roumaines et lituaniennes, pour plusieurs violations des droits de l'homme dans ces prisons de l'agence de renseignement américaine.

Parmi les droits violés: l'interdiction de la torture, le droit à la liberté et à la sûreté des requérants, celui au respect de la vie privée, et leur droit à un recours effectif.

Appels possibles

Le gouvernement lituanien a immédiatement réagi jeudi, n'excluant pas de faire appel du jugement. Vilnius et Bucarest devront verser 100'000 euros de dommages moraux à chacun des requérants.

Les gouvernements roumain et lituanien ont trois mois pour faire appel et demander un réexamen devant la Grande chambre de la CEDH.

afp/hend

Publié le 31 mai 2018 à 15:04 - Modifié le 31 mai 2018 à 15:40